Mode

Allure Sauvage: des sacs véganes et responsables fabriqués en Suisse

Une startup romande se lance dans la fabrication d’accessoires de mode 100% véganes et en cuir d’ananas. Rencontre avec les créatrices d’Allure Sauvage.

Natacha et Selena sont les premières en Suisse à proposer un produit à base de Piñatex, ce cuir réalisé à partir de feuilles d’ananas. Autrefois brûlées, ces feuilles sont à présent récoltées et traitées pour obtenir un matériau léger, plus écologique et bien moins cruel que le cuir animal.

Lire: Après le Piñatex: le Muskin, nouveau cuir vegan à base de champignons

Installées au chaud dans un petit café lausannois, chaï et chocolat chaud à la main, elles me partagent leur histoire commune et leur vision d’Allure Sauvage, leur projet mode alliant design, luxe et écologie.

Selena et Natacha, fondatrices d’Allure Sauvage.

Bonjour Natacha et Selena, partons du début: comment votre aventure a-t-elle commencé?

Natacha: Tout simplement, j’en avais marre d’acheter du cuir, et je ne voulais pas le remplacer par du plastique. J’ai alors cherché des matériaux alternatifs, mais les produits ne correspondaient jamais à mon style vestimentaire. Je ne souhaitais pas devoir faire le choix entre mes valeurs et mon style.

J’ai donc décidé d’allier les deux. C’est à ce moment-là que j’ai pris contact avec Selena, qui a réalisé un Master en design et artisanat de luxe à l’ECAL. On s’est tout de suite bien entendues, de plus, nous avons les mêmes valeurs environnementales et le même style vestimentaire.

Selena: Et moi j’étais super intéressée à trouver une alternative au cuir. Il y a plein de matériaux qu’on peut exploiter. Quand Natacha est venue me présenter son projet, c’était pour moi une belle occasion.

On imagine bien que ces nouveaux matériaux présentent des challenges, lequel a été le plus prenant?

Natacha: Un des gros challenges a été de se procurer la matière première. Il a fallu beaucoup de négociations, nous avons dû montrer notre motivation et notre sérieux avant de pouvoir obtenir du Piñatex, en version orange. Leur entreprise est très impliquée dans notre processus de fabrication. Nous sommes aussi les premières à réaliser de la broderie sur Piñatex, avec un design unique, la fusion de la femme et la nature.

Selena: Le Piñatex est un matériau qui, esthétiquement parlant, est assez différent du cuir. Il a ce côté texturé, brut. En tant que designer, c’était un challenge de faire du « beau » et du « luxe abordable » avec un matériau végétal et aussi différent. Réussir à faire aimer ce matériau autant que les gens aiment le cuir. Au final c’est juste une question d’habitude.

Non seulement vous avez réussi à obtenir des matériaux assez inédits, mais vous avez pu également trouver un moyen de fabriquer vos produits de manière respectueuse.

Natacha: Oui, c’est important pour nous de respecter la planète, mais aussi les gens. Côté fabrication, nous sommes ravies d’avoir trouvé un atelier à Genève, pour que nos sacs soient créés de la manière la plus responsable possible, grâce à des personnes placées en atelier protégé.

Selena: Il s’agit de femmes qui proviennent de milieux difficiles et qui sont en réinsertion sociale. Elles travaillent à 60% dans cet atelier, et le 40% restant, elles prennent des cours de langues. Cet atelier leur permet d’avoir un vrai métier, tout en continuant à se former.

Vous avez également lancé un crowdfunding, pourquoi?

Natacha: Ce crowdfunding nous permettra de rembourser notre investissement initial, et de lancer la production des sacs en janvier 2018.

C’est également l’occasion de précommander le sac ainsi que des t-shirts de la marque de textile durable RedSeed. Pour chaque t-shirt acheté, un sachet de graines de plantes disparues (des campagnes suisses ou en voie de disparition) sera offert. On peut donc les planter chez soi ou dans un parc, au printemps, afin d’aider la biodiversité suisse.

Chaque contributeur au crowdfunding est également invité à un événement organisé avec l’association PAIRES, qui aide à l’intégration des réfugiés en Suisse.

Selena – Allure Sauvage

En tout cas, l’engouement est là!

Natacha: Nous sommes vraiment super contentes de l’engouement pour le lancement de notre entreprise. En moins d’une semaine, nous avons pu atteindre notre premier objectif de 5’000.- CHF.

C’est aussi tombé pile poil durant le Mois Végane, c’était génial. On a adoré participer aux événements, et échanger avec la communauté végane. On est vraiment pleines de gratitude. On tient d’ailleurs à remercier les partenaires qui nous ont aidées, comme New Roots, Trendy Doodles ou le Veganopolis Café.

Quelle est la prochaine étape pour Allure Sauvage?

Natacha: Avec 10’000.- CHF, nous pourrons mettre en ligne un e-commerce. Ensuite, une nouvelle collection pourrait être créée avec du Piñatex de couleur noire. Et Selena pourra expérimenter et travailler avec d’autres matériaux.

Soutenir et précommander le projet sur Kickstarter

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *