Actus Cause animale Suisse

Cannibalisme, folie et excréments: vivez 6 minutes de la vie d’un cochon en Suisse

1,5 000 000 de cochons tués en Suisse environ chaque année pour satisfaire la demande de la chair animale préférée du pays.

À la vue de ces chiffres, on peut se demander: mais où se trouvent donc tous ces animaux? En effet, rares sont les témoignages d’habitants de Suisse ayant aperçu des millions de cochons joyeusement s’ébrouer dans nos vertes contrées.

Une piste de réponse, avec la vidéo publiée le 9 août dernier par la Fondation MART (Mouvement pour les animaux et le respect de la terre) montrant les conditions de détention des cochons d’une porcherie de La Praz dans le canton Vaud.

Cliquer pour visionner la vidéo.

Cette exploitation compte parmi les nombreuses zone d’élevage porcins appartenant au plus grand producteur de Suisse romande. Ce producteur – qui avait déjà été cible d’une enquête en septembre 2016 (lire notre article à ce sujet) – fourni Micarna (les abattoirs de Migros) et Bell (les abattoirs de Coop).

A l’époque, en réponse au bad buzz généré par la vidéo, ceux-ci avaient cessé provisoirement de s’y approvisionner, en y retournant une fois les mesures d’amélioration prises.

Lire: L’horreur des élevages de cochons en Suisse dénoncée par Tier-Im-Fokus

Aujourd’hui la situation se répète: les images dévoilées ce mois-ci montrent des cochons stressés, entassés par dizaines dans un espace minuscule et sombre et recouvert de leurs excréments.

Mais ce n’est pas tout, le long des six minutes de visionnage, on est témoin d’actes de cannibalisme parmi ces animaux, qui s’arrachent la queue les uns les autres. Une vision plus proche d’un film gore ou d’horreur que les images de pub qui envahissent constamment notre pays entier montrant des animaux heureux de servir le peuple suisse (#jesuisicipourvousserviretmourirpourvous).

Exemple de visuels promotionnels des Paysans suisses.

Communément appelé “caudophagie” dans l’industrie, ce cannibalisme est une conséquence due au confinement de ces animaux, qui sont dépourvus de leurs instincts d’exploration et de jeu.

Encore trop souvent en Suisse, nous sommes confrontés à l’idée générale que notre pays n’exploite pas les animaux de la même manière que d’autres le font et que les animaux destinés à nos assiettes vivent heureux dans des beaux pâturages suisses jusqu’à leur mort.

Heureusement, il y a des personnes comme Kate Amiguet de la Fondation MART, qui prennent leur courage à deux mains et travaillent en première ligne pour démasquer ces mensonges et montrer, preuves à l’appui, que les conditions de détention pour les animaux d’élevage ne sont en aucun cas meilleures qu’ailleurs.

 

Petite chronologie des faits:


Lire: Gazage de cochons en abattoir: aussi en Suisse?


Sources:
Rapport agricole suisse 2016
https://www.facebook.com/www.mart.ch/?ref=br_rs
http://www.tvmart.ch/
https://www.24heures.ch/vaud-regions/filiere-cochon-industriel/story/19351554
https://prezi.com/3slie6sjpacn/les-comportements-anormaux-chez-les-porcs-delevages/


 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *