[Carnet de voyage vegan] Petit tour en Allemagne de l’Est… Berlin, Dresden, Leipzig.

Ayant moi-même vécu en Allemagne durant un peu plus d’un an il y a déjà quelques années de cela, me voilà repartie sur les routes allemandes pour premièrement : rendre visite à des amis que je n’ai pas vus depuis des années.

Deuxièmement: me conforter ou non dans l’idée que l’Allemagne est un pays plutôt chouette et que j’aimerais peut-être y revivre un moment et enfin, déguster plein de bouffe vegan car dit-on, l’Allemagne serait l’un des pays les plus vegan-friendly d’Europe.

Même si lorsque je vivais dans le pays je n’étais encore ni végétarienne, ni végétalienne, il m’est tout de même apparu quelques changements importants dans le quotidien : n’importe quel supermarché propose des produits végétaliens de base (de nombreux laits végétaux, yaourts, crèmes…) et au-delà des produits laitiers de substitution (divers chocolats noir, blanc ou au lait, « viandes » en tout genre, « fromages », bonbons… et aussi des produits healthy – de la raw food, des poudres à smoothie, des graines, noix…). ­

IMG_1246 IMG_1247

Le plus surprenant reste que ce n’est pas seulement chez Rewe ou Edeka (équivalents de la Coop et de la Migros, ou Carrefour et Monoprix) que l’on trouve ces types de produits, mais aussi dans des enseignes Discount telles que Aldi, Netto, Lidl… Dans ces magasins discount, il y a même un rayon dédié aux produits vegans où l’on peut notamment lire « 100% vegan, 100% goût ! ».

IMG_1193

De même, la chaîne Backwerk (une sorte de boulangerie self-service) propose au moins trois options salées véganes, dont un délicieux bagel à l’avocat, aux tomates séchées et à la roquette, et ce pour 2.70€ : simple et efficace. A l’entrée, on peut lire en gros : « Et si vous essayiez la version vegan ?».

On sent les avancées qui ont été faites au cours des dernières années en ce qui concerne non seulement l’alimentation végétale, mais aussi et surtout les questions éthiques autour des droits des animaux.

Partout dans Berlin, mais aussi à Leipzig, je suis tombée sur des affiches de la PETA Deutschland où l’on peut lire des messages du type : « Je ne suis pas du poisson pané ! », « Je ne suis pas une chaussette en laine ! » ou encore « Je ne suis pas un jouet ! » suivi de Laissez enfin les animaux en paix.

IMG_1194
« Je ne suis pas une escalope! » « Je ne suis pas un jouet! »

IMG_1211

Je suis également tombée sur une affiche du Parti pour la Protection Animale de Berlin (Tierschutzpartei Berlin) qui promeut des méthodes alternatives aux tests sur animaux.

IMG_1148

Bref, premier stop dans la capitale, où le beau temps n’est malheureusement pas au rendez-vous, mais où les rues regorgent de cartes et de menus où les options végétaliennes sont clairement indiquées.

Dans n’importe quel café, il y a du lait de soja de disponible – dans des lieux plus fancy on propose aussi parfois du lait d’avoine ou d’amande – et j’ai d’ailleurs dégusté le meilleur café latte DE MA VIE (oui oui), dans un petit café dans le quartier de Neukölln, dont je ne pourrais cependant me rappeler le nom.

IMG_1141 IMG_1144

Pour être tout à fait honnête, ce ne sont pas les restaurants 100% vegan qui m’ont le plus impressionnée lors de mon séjour. En fait, la plupart des restaurants où je me suis rendue après avoir fait des recherches préalables sur HappyCow m’ont globalement un peu déçue. J’ai, en revanche, beaucoup plus apprécié les restaurants trouvés au hasard de mes déambulations, des snacks ou trucs sur le pouce que j’ai dégustés sans vraiment chercher.

Comment garder ses convictions quand on est végétalien en voyage

Voici donc une petite liste des meilleurs mets sur lesquels mes papilles ont eu la chance de tomber histoire que vous ayez un petit aperçu:

Little Green Rabbit, Berlin Mitte.
Un bar à soupe et à salade, omnivore, avec beaucoup d’options végétariennes et quelques options véganes. Deux soupes véganes proposées lors de mon passage. J’ai choisi une grande soupe aux lentilles rouges et lait de coco, avec de nombreux légumes (carotte, poireau, poivron, pomme de terre…) servie avec grosse portion de riz blanc et noir délicieux pour 1€ de plus, et une tranche de pain de seigle.
Délicieusement épicée, un régal ! Petit + : des plantes aromatiques sur toutes les tables = basilic à gogo.

IMG_1135 IMG_1137

Momos, Berlin Mitte/Prenzlauerberg.
Si vous êtes à Berlin, passage obligé ! Ce sont les meilleurs dumplings que j’ai mangés ! Il s’agit d’un restaurant entièrement végétarien et biologique, dont environ la moitié du menu est vegan. Les baguettes sont en bois et sont réutilisées, tout est fait maison, et l’on peut choisir si l’on veut les ravioles cuits à la vapeur ou à la poêle.
Ceux à la courge étaient juste… OUT OF THIS WORLD.

IMG_1114 IMG_1120

Barkett, Berlin Schöneberg.
Joli petit café perdu à la lisière de Schöneberg, éloigné des autres lieux plus alternatifs et veggie du quartier de Neukölln. Ce café joliment décoré et à l’esprit minimaliste ne propose qu’un seul plat du jour, toujours vegan. On y a mangé un délicieux Chili sin carne avec du riz et de la salade en accompagnement pour seulement 4.50 euro…

Petit – : il manquait une sauce au yaourt ou du guacamole pour rendre le tout un peu moins sec, et le riz n’était pas à la hauteur de celui de Little Green Rabbit. Cela dit, il n’y avait rien dans le coin de végétarien/vegan (à part des pizzas, life saver u know) et l’on se rendait dans un jazz club pas très loin, c’était un heureux choix stratégique.IMG_1157

Foyo, Dresden Neustadt.
Le seul (et donc le meilleur) vegan frozen yogurt que j’ai mangé ! Après avoir cherché en vain à Berlin, je suis tombée par hasard sur cet établissement dans la Neustadt de la ville de Dresden. On se sert soi-même, on paie au poids, on met les toppings que l’on veut… Tout n’est pas vegan, il y a du yaourt de vache ainsi que des toppings non-vegan (bonbons, chocolats…). Je suis ressortie avec du coulis de framboises, des fraises fraîches et du kiwi, un merveilleux dessert après une pizza qui n’était, elle, pas très convaincante…

IMG_1268

Roots, Dresden Hautpstrasse.
Je n’ai pas testé tous les burgers végé de la ville, mais je pense quand même qu’il s’agit du meilleur burger de Dresden ! Bun à la farine complète et aux graines de sésame, galette de légumes (pour changer du seitan qui semble faire loi la plupart du temps, et qui rappelle à mon goût trop la texture de la viande, mais c’est une autre histoire), au choix légumes grillés ou fromage vegan en extra, salade ou frites de patate douce (tellement grasses, mais tellement bonnes), servies avec de la mayo vegan… Miam !

IMG_1370

Kartoffel Fraulein, Leipzig Lindenau.
Un petit boui-boui qui ne propose que des patates…mais quelles patates ! avec plein de toppings, et une sauce au yaourt de soja, au curry citronné et aux herbes, du taboulé, de la betterave, du dhal, des oignons nouveaux… on repart le vendre rempli pour 5€. Restaurant omnivore avec options végétariennes/véganes, le staff est super accommodant et souriant, comme à peu près partout où je me suis rendue.

IMG_1351 IMG_1352

En fait, c’était super agréable de se dire que dans la plupart des établissements où je mettais les pieds, il y avait des plats prévus pour les végétaliens. Globalement, TOUS les restaurants/cafés où j’ai mis les pieds ont une carte végétarienne composées de nombreux plats, qui peuvent être adaptés aux végétaliens. Mais surtout, les choix ne se résument pas à une salade ou un plat de pâtes à la sauce tomate. Ce sont des plats pensés, sains, qui donnent envie.

J’ai aussi vu dans de nombreux bistrots un plat du jour vegan, un plat du jour végétarien… Tout est toujours clairement indiqué et identifiable, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de confusion entre le végétarisme et le véganisme de la part des restaurateurs, qui sont bien au courant des différentes démarches alimentaires qui existent. En gros, l’Allemagne n’est plus le pays de la saucisse-frites, ou du moins, on peut y déguster des curry wurst au tofu à tous les coins de rue, et même souvent bio.

Allez, on n’a plus qu’à se dire que d’ici dix ans ou moins, on pourra profiter d’une telle offre ici en Suisse romande ainsi qu’en France voisine!


Autres carnets de voyage vegan:

 

Réagir à cet article
Partage et fais passer l'info! Facebook 0 Twitter 0 Pinterest 0 Aime cet article 1

Valentine Eva Donia

Minimaliste-nomade-écolo et emplie de compassion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *