Actus Le reste du monde

Comportement social: les omnivores auraient plus de préjugés que les végétariens et végétaliens?

Une équipe universitaire s’est penchée sur les comportements sociaux en rapport avec le régime alimentaire des participants, et conclue que les omnivores sont plus disposés à juger que les végétariens ou les végétaliens.

Le cadre de l’étude


L’étude « Diet, authoritarianism, social dominance orientation, and predisposition to prejudice : Results of a German survey« * menée par les Prof. Dr. Susanne Singer, Kate Taylor et la psychologue Petra Veser, en Allemagne, a été publiée ce mois-ci dans la revue scientifique British Food Journal.

british-food-journal

1381 questionnaires ont été évalués, dans lesquels les participants, âgés de 12 à 86 ans, ont exprimé leurs points de vue personnels, tout en précisant leur régime alimentaire.

Il s’agit donc ici d’un petit échantillon. Sur ces 1381 personnes, un tiers des répondants ont dit être omnivores (35%),  31% végétariens et 34% végétaliens, ce qui ne correspond pas au pourcentage national allemand. Et pour une bonne raison: les chercheurs ont délibérément fait appel aux végéta*iens afin que leur étude soit en mesure de faire des comparaisons entre les divers régimes.

Le but de ce document est d’examiner si les habitudes alimentaires signalées (végétalien, végétarien, ou régime carnivore) sont associés à l’autoritarisme de droite, aux préjugés contre les minorités et l’acceptation de la domination sociale.

Différences aussi entre hommes et femmes

« Nous avons vu dans notre étude que les personnes âgées sont généralement plus enclines à avoir des préjugés contre les autres dans tous les groupes d’âge, mais il y avait aussi une différence entre les végétariens, les végétaliens et les omnivores » écrit Susanne Singer.

Les résultats montrent que les personnes ayant des régimes végétariens ou végétaliens ont moins fréquemment des préjugés contre les minorités, se soumettent moins à la domination sociale et et acceptent moins les structures autoritaires que les personnes ayant un régime mixte.

L’autoritarisme était plus fréquent chez les carnivores par rapport aux végétariens et végétaliens; cette différence était plus distinctive chez les hommes que chez les femmes. Ils avaient aussi une plus forte tendance à la domination et aux préjugés.

« Les personnes qui mangent végétalien ou végétarien ne semblent pas attachées fortement à une autorité traditionnelle et préfèrent des relations égalitaires », explique Petra Verser dans le communiqué de presse.

*Régime, autoritarisme, dominance sociale et prédisposition aux préjugés: Résultats d’une enquête allemande

Réagir à cet article

A propos de l'auteur-e

Mlle L
Grande curieuse, amoureuse en cuisine, baroudeuse à petit budget. Créatrice de VeggieRomandie.ch - Organise des sessions de dessin Draw&Drink

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *