Agenda / Manifestations Cause animale Suisse

Créativité et activisme: découvrez le craftivism vegan

Utiliser ses petites mains pour confectionner de l’artisanat activiste en faveur des animaux, c’est le concept du craftivism vegan.

Ce néologisme, inventé par l’auteure Betsy Greer en 2003, s’apparentait d’abord au mouvement féministe, anti-capitaliste et environnementaliste. Il s’élargit aujourd’hui à diverses causes, de l’anti-guerre au mode de vie vegan. Broderie, crochet, tricot, collage, toutes les formes d’artisanat s’y prêtent. Un type d’activisme à la fois provocant, poli et patient, où chacun peut exprimer ses opinions à travers la créativité.

Des regroupements en ligne et dans la vraie vie

Les craftivistes peuvent se retrouver en cercle privé, pour partager leur opinion, tout en manipulant l’aiguille ou le crochet. Mais des regroupements lors d’événements spéciaux sont aussi possibles. Par exemple, un collectif s’est retrouvé tout au long de la Fashion Week de Londres, en soutien des victimes de l’effondrement d’un immeuble au Bangladesh, provoquant la mort de 1’127 personnes. L’immeuble abritait les ateliers de confection de marques internationales de vêtements.

Une séance de craftivisme à Manchester. Crédit photo: Craftivist collective
Une séance de craftivisme à Manchester. Crédit photo: Craftivist collective
craftivism-collective
Une citation de Martin Scorsese attachée à une grille. Crédit photo: Craftivist collective
craftivism-collective-2
Un mannequin masqué par des craftivistes. Crédit photo: Craftivist collective

Mais les projets craftivistes peuvent aussi être réalisés en ligne. C’est le but premier du site VeganCraftivist qui lance un appel aux contributions pour la cause végane. Ce site a été créé par Julia Feliz, une portoricaine établie en Suisse romande, et végane depuis sept ans.

Celle-ci a appris le tricot il y a trois ans, lors de son arrivée en Suisse. Elle s’est depuis investie dans plusieurs projets caritatifs, comme le tricotage de petits pulls en faveur de poules sauvées de l’abattage, ou des petits sacs en faveur des marsupiaux orphelins d’Australie. Il va sans dire que tout le matériel utilisé est vegan.

Une création de Julia: "Parce que leur vie a autant de valeur que la nôtre"
Une création de Julia: « Parce que leur vie a autant de valeur que la nôtre »
Une création envoyée à Julia des Etats-Unis: "Parce que je ne mange pas d'âmes"
Une création envoyée à Julia depuis les Etats-Unis: « Parce que je ne mange pas d’âmes »

Du craftivisme à Lausanne

Envie de vous y mettre?

EDIT du 16 août: Un nouveau meeting craftivism est organisé le 20 septembre à 15h00 au Bubble Café, Route de Bel Air 1, Lausanne. Pour s’inscrire, voir l’événement Facebook

Ça tombe bien, Julia propose un atelier de craftivism à Lausanne dans les locaux de la Collection V, le dimanche 3 août. L’objectif de l’atelier est de recueillir 100 bannières brodées individuellement, qui, assemblées, créeront un grand drapeau. Celui-ci pourra être utilisé lors de manifestations, ou être suspendu dans des établissements.

Du matériel sera à disposition de toutes et tous, mais bien sûr tout le monde peut apporter son tissu, de la ficelle, des aiguilles, … Chacun peut inscrire son message dans la langue qu’il souhaite.

Pour s’inscrire: événement Facebook

Page Facebook

Mlle L s'est essayé au vegan craftivism.
Moi aussi j’ai essayé !
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *