Des crevettes végétales au goût satisfaisant et sans esclavagisme, c’est pour très bientôt

Roses, délicieuses, moelleuses, voici venu le temps des cathédrales..  des crevettes fabriquées à partir d’algues.

Une entreprise californienne a déposé le brevet pour ses crevettes créées à 100% à partir d’ingrédients végétaux, et a trouvé assez d’investissements pour lancer la commercialisation de ce nouveau produit qui se veut une alternative responsable à la consommation de fruits de mer.

New Wave Food a été fondée en 2015, avec pour objectif de produire des ailerons de requins obtenus à partir de levure modifiée – et proposer une solution à cet ingrédient très controversé mais, hélas, toujours énormément utilisé en cuisine.

Aujourd’hui, elle se tourne plus généralement vers des alternatives aux fruits de mer, comme la crevette, dont la consommation est responsable de nombreux dégâts.

se DÉTACHER de l’esclavagisme

La culture de crevettes pose plusieurs problèmes: mis à part sa consommation qui est inutile pour rester en bonne santé, c’est un désastre écologique et humain.

L’industrie est liée à l’esclavagisme. En effet, les crevettes vendues dans les plus grands supermarchés du monde sont nourries de poissons pêchés par des migrants réduits en esclavage.

En juin 2014, le Guardian révèle une enquête où il a recueilli les témoignages de ces migrants qui décrivent les conditions inhumaines dans lesquelles ils travaillent. Drogués, torturés, ils sont capturés puis vendus aux capitaines des bateaux qui fournissent les fermes de crevettes en poisson.

Problèmes écologiques

L’industrie détruit également bon nombre de zones naturelles marines comme les mangroves (et ses habitants avec), pour y installer des aquacultures.

Les crevettes nécessitent d’être nourries avec du poisson, leur consommation participe donc à la pêche industrielle – et toutes ses dérives – et à la destruction de la faune et flore de nos océans, mettant encore un peu plus de pression sur le renouvellement du monde marin.

Succès attendu

La CEO de l’entreprise Dominique Barnes, trouvant que les solutions gouvernementales ne sont pas mises en place assez rapidement pour éviter ces drames, veut désormais promouvoir intensivement la consommation de crevettes végétales.

Elle assure que les premières dégustations ont remporté un franc succès: “Nous avons effectué des tests à l’aveugle et jusqu’ici personne n’a pu deviner que c’est fait de plantes et d’algues”.

Elle indique également que le chef du café de Google à San Francisco a “été si impressionné qu’il en a immédiatement commandé 90 kilos”.

On ne peut que saluer ce genre d’initiatives qui fournissent une solution simple aux consommateurs habitués à ces friandises roses.

 

Réagir à cet article
Partage et fais passer l'info! Facebook 0 Twitter 0 Pinterest 0 Aime cet article 3

Carottes et Courgettes

Mange de l'herbe et des cailloux depuis 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *