Lifestyle Manger végétalien

Existe-t- il une taxe V pour les véganes ?

Le phénomène de la taxe rose est bien connu sur les produits de consommation à destination des femmes. Le même phénomène va-t-il se produire avec les produits véganes ?

Vous avez sûrement remarqué que des produits pour les femmes sont parfois proposés à des prix plus élevés que ces mêmes produits mais pour les hommes. L’exemple souvent repris est le rasoir jetable pour homme, au hasard de couleur bleue… cela va sans dire, qui sera moins cher en grande surface que le même rasoir jetable de couleur rose pour femme !

Pour rester dans le domaine du rasoir, si vous achetez un rasoir électrique pour homme, il y aura de forte chance que celui-ci soit plus solide et dure beaucoup plus longtemps qu’un rasoir électrique pour femme. Alors mesdames vous savez ce qu’il vous reste à faire : demandez un rasoir pour homme à la Fête des mères !

Ce phénomène a été baptisé “taxe rose” (ou Woman Tax) par les associations de consommateurs. Or j’ai bien peur que l’on assiste à l’émergence d’une “taxe V” ou “taxe végane” car, eh oui ! nous sommes en train de devenir une part de marché en pleine croissance.

Attention de ne pas tomber dans le panneau et restons des consommateurs prudents. Tout ce qui est revendiqué végane ne doit pas être plus cher que le même produit sans publicité spécifique.

Je ne parle pas ici des produits avec le Label V (européen ou anglais) car une légère différence de prix pour ces produits peut parfois se justifier (frais supplémentaires pour la mise en place des contrôles véganes, production parfois plus chère, production en quantité plus faible donc rendement plus faible…).

Je vous parle de produits exactement identiques, où la seule différence est, soit qu’ils sont vendus dans un magasin affiché végane, soit qu’ils sont mis en avant par une célébrité végane, soit qu’ils sont recommandés aux véganes par des publicités spécifiques.

Je vous laisse apprécier le cas suivant des spiraleurs à légume d’une même marque:

 

Soit dit en passant, je ne suis pas du tout rémunérée par la marque en question.

Tous les prix indiqués viennent d’un unique site de vente en ligne :

Que pensez-vous de ces distorsions de prix ?

Peut-être trouverez-vous que j’exagère un peu et que les exemples ne sont pas si nombreux. Au contraire, vous avez peut-être d’autres exemples de ces incongruités.

En conclusion : ouvrez l’oeil et ne vous laissez pas avoir par de fausses sirènes véganes !

 

Réagir à cet article

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *