Lifestyle Manger végétalien

Festivals et open air: le guide de survie vegan!

Youpie, la saison des festivals open air est là! Paléo, Montreux Jazz, Caribana, Estivale, Festineuch, Rock’oz Arènes, Gampel Openair, Gurten Festival, For Noise, Greenfield, Sierre Blues Festival… En Suisse, on est quand même sacrément gâté en matière de festivals!

Une large offre, avec un public toujours au rendez-vous: l’année passée, tous les festivals romands ont explosés leur record de fréquentation. Autant dire que c’est une tradition véritablement ancrée dans notre planning estival.

En 2013, j’ai assisté pour la première fois à mes festivals préférés en tant que végétalienne. Appréhension? Un peu, beaucoup, selon les open air.  Courir dans tous les sens, chanter faux , pogoter, danser, rester au soleil (ou dans la boue), retrouver 8 potes à 20 endroits différents… ça donne faim (et soif) plusieurs fois par soirée tout ça!

Voici quelques astuces sorties de mon humble expérience pour que le plaisir de la musique, de la bonne ambiance, ne soient pas gâchés par un imprévu bouffe. Le secret? La planification (et oui, je sais ce mot peut faire peur mais vous inquiétez pas, je reste avec vous 😎 ).

Option “je passe plusieurs jours au camping du festival”

festival-camping
Entre la guirlande de canettes de bières et les dreads, tout y est.

Tes potes et toi avez prévu de squatter la meilleure place du camping, de passer les premières heures du jour à l’ombre d’une bâche militaire et préparer la bouffe au-dessus d’un réchaud à gaz? Parfait, ça sera super simple de se préparer des trucs. Prends les devants et annonce que tu prendras le poste de chef cuistot!

A l’avance, pense à acheter des trucs qui se gardent bien à température ambiante.

Petit déj:  pastèques, bananes, pommes, lait végétal en brique si vous êtes nombreux à en boire ou en poudre, muesli, pain complet, confiture, conserves et compotes de fruits, thé, café

Autres repas: nouilles, vermicelles, lentilles corail, quinoa, semoule de blé, pommes de terre, carottes et autres légumes racines, pain complet, trucs à tartiner (comme du concentré de tomates, tapenade sans anchois, houmous), épices…  Pense aux conserves de légumes, de pois chiche, haricots, et de la sauce tomate. Simple mais efficace!

Pour le premier jour, tu peux préparer avant le départ du houmous, des boulettes ou galettes de légumes au quinoa/lentilles/riz, des falafels, ça tient bien, c’est bon, ça s’emporte facilement au festival dans une serviette en papier ou un petit contenant hermétique, sans prendre de place.

Snack à emporter lors des concerts: fruits secs, oléagineux, fruits frais qui s’abîment pas trop, style des pommes.

Bon pis faut pas oublier des ustensiles de cuisine et des bouteilles d’eau, sinon ça va pas le faire.

Si t’as peur d’être trop vanné.e pour cuisiner… reste l’option un peu plus chère: acheter des plats tout prêts, sous vide, à réchauffer dans de l’eau frémissante. On en trouve dans les bonnes pharmacies, rayon diététique,  dans les épiceries bio et épiceries asiatiques: soupe, couscous aux légumes, risotto, lentilles …

Option “je viens juste une soirée pour quelques concerts, après le boulot”

Commence par déjà manger plus tard que d’habitude à la pause de midi (pour avoir faim moins rapidement plus tard, et pas se jeter sur tout et n’importe quoi en arrivant au festival), et emporte avec toi des snack (fruits secs, barres granola, oléagineux, fruits) dans un petit contenant hermétique, qui passera dans ton sac à bandoulière / à dos / banane 90s.

Tu prends le train pour te rendre à ton festival préféré? Bien joué! Profite du passage à la gare pour acheter une barquette de fruits frais, une tranche de pastèque, un sandwich (les Coop Pronto sont bien loties, on y trouve quelques produits Karma vegan).

Et manger végétalien dans l’un des stands du festival alors? C’est possible! Faut dire qu’en Suisse, l’offre est plus diversifiée que chez nos voisins. Buffet de salades, stands de fruits frais et smoothies, sushis vg, nourriture indienne et asiatique, pizzas, falafels… On peut même trouver des stands où certains plats sont vegan exprès. Dingue non 😉 Et ouais, ça change de certains festivals européens où les chaînes de burger/hot dog imposent leur stands chaque 30 mètres…

En posant des questions et en demandant quelques petits changements – avec un grand sourire innocent-, il sera possible d’obtenir un bon petit plat végétalien.

 

Last but not least

Derniers conseils de maman Carotte et Courgettes: assure-toi de rester bien hydraté.e et de te protéger la tête et la peau si le soleil tape dur! La fiesta, l’alcool et le bon son, ça peut faire oublier plein de choses… ça serait chiant de se sentir mal en plein concert de Thirty Second to Mars  😀

Alors, ready for the party? Quels festivals/concerts as-tu de prévu?

ROCK ON!
Réagir à cet article
Carottes et Courgettes

Mange de l’herbe et des cailloux depuis 2013

3 thoughts on “Festivals et open air: le guide de survie vegan!”

  1. Ah, merci pour ces quelques conseils. Je vais aller à l’Electrobeach, j’avoue que j’appréhende un peu l’heure du repas au camping. ^^
    Je vais passer 4 nuits là-bas. Qu’est-ce qui se conserve le mieux ? Sachant que je n’aurai peut-être pas de réchaud…je me vois mal manger des conserves de pois-chiche tout le temps.

    1. Les spaces barres ça passe bien lors d’une fringale et puis comme écrit laits végétaux en poudre ou en brique (pas forcément ecolo mais c’est peut-être mieux si t’es toute seule à boire), les pâtées et choses à tartiner sur du pain ou des biscottes, pour le premier jour emporte avec toi déjà des trucs salades, sandwich ce que t’aimes quoi 😀 et si t’as droit à un réchaud les nouilles toutes simples au sésame me manquaient au Hellfest… Et puis si il y a des stands certains peuvent être sympa si t’y vas avant qu’il y ait trop de monde où après et que tu demandes un truc simple avec juste le riz et les légumes…par exemple

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *