Lifestyle Livres

Franz de Wall nous ouvre le monde fabuleux des émotions animales et ce qu’il révèle de nous

Que connaissons-nous des émotions animales ? Trop peu de choses selon le professeur Franz de Waal. Dans son livre, « La dernière étreinte : le monde fabuleux des émotions animales » il nous appelle à nous débarrasser de nos croyances et préjugés selon lesquels nous serions supérieurs et/ou incomparables au reste des animaux vivants sur cette planète.

En effet, cette tendance typiquement humaine s’est retrouvée au cours des siècles de diverses manières : d’abord en rejetant les étrangers, puis en participant à la traite des noirs, en excluant les femmes de la vie professionnelle et politique, en condamnant l’amour entre deux personnes de même sexe, etc.

Aujourd’hui, l’esclavagisme a nettement diminué, les femmes ont acquis le droit de vote et participent à la vie politique, des lois se mettent petit à petit en place pour protéger les droits de la communauté LGBT+ (même s’il y’a encore beaucoup de progrès à faire). Or, il existe encore des zoos, des cirques, des laboratoires d’expérimentation, des abattoirs…

La considération pour les animaux non humains semble ne pas avoir beaucoup évolué. Pourtant, des recherches récentes affirment que la plupart des animaux sont pourvus d’une certaine sensibilité émotionnelle : peur, joie, tristesse, colère, dégoût, surprise. Selon la définition de Wikipédia : « L’émotion inclut fondamentalement « un comportement physiologique, des comportements expressifs et une conscience ».

Chimpanzé bonobo – Crédit photo: Shutterstock

Est-ce cette question de conscience qui pose problème ? Les animaux n’auraient-ils pas de conscience ? L’humain, puisqu’il possède des capacités d’expressions spécifiques, entendez ici la parole, serait à même d’exprimer ce qu’il ressent ce qui l’amènerait à une meilleure connaissance de lui-même, autrement dit à une conscience d’exister en tant qu’individu. Or, ce n’est pas parce qu’on ne peut pas la voir qu’une émotion n’existe pas.

On a longtemps cru que les bébés ne ressentaient rien et nous n’avons pas hésité à les opérer sans anesthésie. Ne serions nous pas en train de reproduire le même schéma envers les animaux non humains ? En effet ce n’est pas parce qu’une émotion ne s’exprime pas comme nous pourrions l’imaginer qu’elle n’est pas valable.

Crédit photo: Kameron Kincade

C’est en côtoyant les singes, plus particulièrement les chimpanzés et les bonobos que Franz Waal s’est rendu compte à quel point nos soi-disant lointains cousins sont plus proches que ce que l’on pourrait croire.

Son livre est un appel à la modestie. Ce n’est selon lui, qu’en acceptant le fait que nous ne sommes pas si extraordinaires que cela que nous pourrions sauver bien des espèces animales et ainsi préserver l’environnement.

Couverture livre la dernière étreinte Frans de Waal est un psychologue, primatologue et éthologue né en 1948 à Bois-le-Duc aux Pays-Bas. Il est professeur en éthologie des primates au département de psychologie de l’Université d’Emory à Atlanta et directeur du Living Links Center au Yerkes National Primate Research Center.

Il a publié de nombreux livres dont La politique du chimpanzé, De la réconciliation chez les primates et Le singe en nous.

Cours donc t’en procurer un exemplaire en librairie indépendante, ou de le demander à ta bibliothèque 🙂

Tu apprécies nos articles, recettes, astuces.. ?
Soutiens notre webzine indépendant avec un pourboire 🙂
Nous soutenir en cliquant ici

Commente cet article

A propos de l'auteur-e

Sarah
Sarah
Salut ! Moi c’est Sarah, je suis étudiante en psychologie et je suis végane depuis bientôt 3 ans, en partie grâce à Veggieromandie.ch et à ma participation au challenge du mois végane en novembre 2015. Vous retrouverez ici des articles sur mes découvertes du moment dans le monde végane suisse, des conseils de cuisine pour étudiants fauchés, des astuces beautés, et pleins d’autres choses auxquelles je n’ai pas encore pensé mais qui viendront petit à petit compléter la liste. Enjoy !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.