Portraits & Interviews

Céline Steen, auteure et photographe de livres de cuisine végétalienne

Céline Steen, suissesse de 40 ans installée en Californie, est la co-auteure du fantastique « Petit Précis pour cuisiner sans produits d’origine animale » . En y retrouvant la recette du papet vaudois ou de la fondue, VeggieRomandie a voulu en savoir plus sur cette cuisinière et photographe culinaire hors pair.

Fig & nut canapé: un apéro de pain grillé avec une couche de pâte aux figues, recouverte de pâte à tartiner aux noix de cajou.
Crédit: Céline Steen

Bonjour Céline,
commençons par le vif du sujet: depuis combien de temps êtes-vous végétalienne?

Depuis janvier 2005. Cela va donc bientôt faire 10 ans, j’en reviens pas!

Wow, félicitations! Comment tout cela a-t-il commencé, quel a été votre cheminement, votre déclic?

J’ai toujours adoré les animaux, alors ne plus consommer quoi que ce soit qui leur cause du mal coulait un peu de source. J’avais une amie qui était végétalienne. Moi, je n’étais « que » végétarienne à ce moment là. Mais après avoir passé des vacances avec elle, je me suis aperçue qu’être végétalienne n’était pas aussi compliqué que je le craignais. J’ai aussi eu le plaisir de découvrir que la nourriture était incroyablement délicieuse, donc pas de privations de ce côté là non plus.

Comment votre entourage a-t-il réagi?

J’ai de la chance: tout le monde a réagit super bien. Mes parents sont d’ailleurs passés à une alimentation végétalienne, et mon mari mange végétalien à la maison.

The seed crackers: crackers riches en protéines, remplis de graines diverses et amaranthe.
Crédit: Céline Steen

Comment s’est passé la transition? Quelle étape a été la plus difficile, ou la plus marquante?

La plus difficile? Honnêtement, aucune. Étant suissesse, j’ai toujours adoré le fromage et en mangeait quotidiennement. Je pensais que ça serait l’horreur de ne plus en consommer, et bien j’avais tort. Ça ne me manque pas, même s’il y a des recettes végétaliennes qui font de plus en plus fort pour ressembler aux fromages non-végétaliens ces jours. C’est l’une des raisons citée le plus fréquemment pour laquelle les gens disent qu’ils ne pourraient pas devenir végétaliens, mais tout est possible.

L’essentiel est de remplacer l’aliment plaisir par un autre, comme ça, l’absence pèse beaucoup moins.

(Je dois dire qu’après avoir eu le plaisir de goûter du fromage Vegusto aux herbes pendant une visite en Suisse, il me sera difficile de vivre sans quand je retourne aux USA.)

La plus marquante: Une visite au Farm Sanctuary dans les environs de Los Angeles, pour voir les animaux de ferme qui sont la raison pour laquelle beaucoup d’entre nous décidons de ne plus consommer quoi que ce soit d’origine animale. C’était inoubliable, et je souhaite y retourner très bientôt.

Quelle est la meilleure manière de promouvoir le véganisme/végétalisme, selon vous?

Je ne suis pas une fan de la confrontation. Je pense que ça peut marcher pour convaincre les gens, mais c’est pas mon truc du tout. Je préfère développer des recettes alléchantes et les poster sur mon site, ou partager une boite de biscuits végétaliens faits maison avec des connaissances, collègues, ou copains, et les voir demander la recette parce que « Purée, ces biscuits sont les meilleurs que j’aie jamais mangés! ». C’est ça ma façon de promouvoir préférée, par l’estomac.

Whoopie « Burger Time » – Crédit photo: Céline Steen

Avez-vous l’impression que les choses évoluent en faveur de la cause animale, ou qu’au contraire la situation s’empire?

Un pas en avant, deux en arrière. Et certains jours, vice-versa. J’ai beaucoup d’espoir quand je lis certains articles à propos de la cause animale, et quelques jours après, c’est la déprime totale. J’ose espérer qu’éventuellement, les choses vont s’améliorer, bien que je doute que le monde devienne un jour entièrement végétarien ou végétalien, même si ça serait génial. Mais c’est tout de même très encourageant de voir le mot vegan devenir de plus en plus reconnu.

D’après votre expérience, est-il plus facile d’être vegan aux États-Unis qu’en Suisse?

Il me semble que c’est assez facile de trouver des produits vegan dans les deux pays, mais les prix en Suisse me font toujours grimper au plafond quand je visite. Tout n’est pas donné aux USA non plus, mais c’est quand même plus abordable pour toutes les bourses.

Vous êtes déjà auteure de plusieurs livres de cuisine végétalienne. Quels plats font fureur chez vos amis omnivores?

500veganrecipesEn ce qui concerne les livres dont je suis la co-auteure, tous les hummus sont très populaires auprès des visites, et les Seitan Chorizo Crumbles du livre 500 Vegan Recipes ont été même applaudies par un mangeur de viande invétéré.

Etant donné que les sandwiches sont généralement le chouchou de la plupart des gens, toutes les recettes deVegan Sandwiches Save the Day sont aussi toujours très bien accueillies.

Et puisque je m’entoure de becs à bonbons aussi terribles que moi, c’est un énorme plaisir de voir les mines réjouies de ceux qui se régalent de délicieux desserts faits sans cruauté. Par exemple, les tartelettes au citron de Whole Grain Vegan Baking sont aussi populaires que celles des pâtissiers traditionnels suisses.

J’adore aussi les recettes de seitanismymotor.com et theppk.com, parmi tellement d’autres sites géniaux de cuisine végétalienne.

Pour conclure: quels sont vos projets futurs en matière de végétalisme/véganisme?

J’ai plusieurs livres de recettes qui vont sortir dans les mois qui viennent, et j’espère continuer d’inventer des recettes, et faire des photos de plats vegan qui convaincront d’autres gens que la nourriture vegan est vraiment fantastique.

Merci beaucoup Céline pour cette interview, VeggieRomandie vous souhaite une bonne continuation; ici on a hâte de découvrir vos prochains livres de cuisine!

Suivez Céline sur son site internet: www.havecakewilltravel.com

Réagir à cet article

A propos de l'auteur-e

Luisa
Grande curieuse écolo, amoureuse en cuisine, parfois baroudeuse (à petit budget). Créatrice de VeggieRomandie.ch - Organise des sessions de dessin Draw&Drink

One thought on “Céline Steen, auteure et photographe de livres de cuisine végétalienne”

  1. Et mais c’est le tout premier livre de recettes végétaliennes que j’ai eu !! Merci Céline tes recettes m’ont bien aidées (et tes photos sont belles!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.