Cause animale Ciné, photo, art

« La Boucherie éthique », un documentaire parodique pour nous rassurer sur l’industrie de la viande

Ce documentaire à prendre au second degré est sorti en 2017, mais si on t’en parle aujourd’hui, c’est qu’il sera projeté ce jeudi 12 décembre à Neuchâtel. L’occasion de revenir sur ce film bien troll.

On le sait bien, le monde de l’exploitation animale est rempli de paradoxes. Entre les éleveurs-ses qui aiment leur animaux et le couteau de la boucherie qui tranche les gorges à la chaîne, il y a un espace bizarre qui génère toutes sortes de sentiments.

Ce sont sur ces contradictions que le collectif de jeunes réalisateurs “Les Parasites” a imaginé un documentaire de fiction proposant une “viande éthique”, une viande qui ne tue pas.

Ils ont imaginé un personnage de boucher-charcutier, Daniel Singer, qui un jour jure de ne plus financer la mort d’un seul animal. Dans sa tête surgit une idée: prélever et manger de la viande en remplaçant ce qui a été pris par des prothèses.

Daniel Singer, boucher-charcutier de fiction.

“Prélever, c’est aimer”

Avec l’aide de spécialistes vétérinaires, chirurgiens et prothésistes, le processus de la Boucherie Ethique naquit, et la viande peut finalement être consommée sans problème éthique… ou pas?

Fausse publicité pour la “viande éthique”.

A découvrir sur YouTube ou ce jeudi à l’Université de Neuchâtel.


Projection “La Boucherie éthique” – Jeudi 13 décembre 2018
Par VEGA’Neuch. Université de Neuchâtel, Salle B32, Av. du 1er Mars 26.
Entrée libre.
Plus d’infos


 

Commente cet article

A propos de l'auteur-e

Luisa
Grande curieuse écolo, amoureuse en cuisine, parfois baroudeuse (à petit budget). Créatrice de VeggieRomandie.ch - Organise des sessions de dessin Draw&Drink