Actus Cause animale Le reste du monde

La Fédération des vétérinaires d’Europe appelle à l’interdiction complète de la présence d’animaux sauvages dans les cirques européens

La FVE – Fédération des vétérinaires d’Europe – qui représente 46 organisations dans 38 pays, recommande l’interdiction de l’utilisation d’animaux sauvages dans les cirques à travers l’Europe.

Leurs exigences physiologiques, mentales et sociales ne peuvent pas êtres atteintes de manière adéquates. Communiqué de presse FVE, 6 juin 2015

Ils recommandent1 aux propriétaires de cirques de reloger ces animaux ou, en dernier recours, l’euthanasie. Actuellement, seuls 9 pays de l’UE – 23 à travers le monde – ont introduit des interdictions sur l’utilisation de tous animaux dans des cirques.

La fondation anglaise « Born Free » a largement relayé l’information, dans leur pays où les animaux de cirques sont toujours permis, malgré l’influence de l’association British Veterinary qui fait campagne depuis des années pour une interdiction.

Campagne pour la fin de l'exploitation des animaux de cirques.
Campagne pour la fin de l’exploitation des animaux de cirques.

Daniel Turner, membre de cette fondation, se réjouit: “La profession vétérinaire en Europe tient très clairement sa position. Celle-ci est en accord avec les autres organisations de protection des animaux et l’opinion publique de nombreux pays européens. Nous sommes ravis d’avoir la FVE se tenir aux côtés de la Fondation Born Free sur cette question importante pour le bien-être des animaux.”

L’utilisation d’animaux sauvages dans les cirques doit appartenir au passé sans plus tarder.
Daniel Turner

“C’est agréable de voir que la Fédération ajoute sa voix à l’association British Veterinary pour le bannissement de tout usage d’animaux dans des cirques en Europe.” dit Mark Jones, vétérinaire et membre de la fondation Born Free.

« Il est évident que l’incarcération, les déplacements constants, le dressage et les performances de ces animaux leur font endurer de la souffrance physique et psychologique grave. Voilà quelque chose qu’aucun vétérinaire ne devrait jamais tolérer.

Il ne peut y avoir aucune excuse pour ce genre de maltraitance au 21ème siècle. L’utilisation d’animaux sauvages dans les cirques doit donc cesser.”

"Esclavagisme" - Crédit: danwiddowson.com
« Esclavagisme » – Crédit: danwiddowson.com

1. Document PDF de la FVE concernant les animaux de cirques, juin 2015

 

Réagir à cet article

A propos de l'auteur-e

Mlle L
Grande curieuse, amoureuse en cuisine, baroudeuse à petit budget. Créatrice de VeggieRomandie.ch - Organise des sessions de dessin Draw&Drink

17 thoughts on “La Fédération des vétérinaires d’Europe appelle à l’interdiction complète de la présence d’animaux sauvages dans les cirques européens”

  1. Pour moi les animaux n ont pas leurs places dans un cirque, ils sont malheureux dans des cages restreintes, souvent maltraités, je pense que le cirque doit avoir des artistes, mais pas des animaux.

  2. je n vais pas dire plus que les autres commentaires , je ne ferai que répéter que ces animaux n’ont rien a faire là que c’est pas leur espace naturel , sont pas nés pour vivre en cage .. c’est comme si on vous mettais en prison .. !

  3. Les animaux sont maltraités et enfermés dans des cages à vie dans les cirques. Ils n’ont rien à faire là. A cause de cela je n’emmène plus ma famille voir de cirque. Nous y retournerons lorsqu’il n’y aura plus d’animaux emprisonnés et maltraités. Je ne paye pas pour voir cela mais pour voir des numéros d’artistes.

  4. les animaux sauvages ne sont pas fait vivre en cage ,il faut arrêter cela ,ils ne sont pas heureux ,même si ils sont plus ou moins bien traités !!!!!!

  5. En effet, je suis d’accord. Ce n’est pas la places de ces animaux et faire le pitre sur une piste pour régaler un publique de bidochons ignares est désolant. Il faut faire de même avec les delphinariums qui font faire pareil au cétacés et aux otaries.

  6. Enfin une bonne résolution en espérant qu elle aboutisse à ses fins. Nous sommes là pollution de cette planète qui ne respect rien. Nos compagnons animales ont les mêmes droits que nous. VIVRE en PAIX et dans leur milieu naturel.

  7. Louis Claude de Saint-Martin , philosophe éclairé du 18ème siècle, disait : « Ce n’est pas seulement l’homme qui doit évoluer mais l’ensemble de la création et il en a la responsabilité. Tant que l’homme fera souffrir les animaux, il ne peux prétendre au bonheur.

  8. je voudrais tant que l’on arrete de mentionner le mot « sauvage » ; les conditions de vie dans les cirques ne sont bonnes pour aucun animal ; c’est déplacer le problème ; et pour obtenir le moins, il faut demander le + ; donc plus d’animaux ni sauvages ni domestiques dans les cirques ; quand vous voyez tout le temps que ça prend, pour lutter au quotidien, vous comprendriez facilement que tout le travail sera à refaire, et difficile à obtenir si l’on ne demande que l’arret des animaux sauvages dans les cirques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.