Livres de cuisine Manger végétalien

« La Veganista Cuisine » & « La Veganista Superfoods », par Nicole Just

La Veganista, alias Nicole Just, est berlinoise. Sur son blog, elle traite de sujets variés, mais tous à connotation éco-responsables comme le potager urbain, des astuces DIY (do it yourself) et de la cuisine végétalienne.

Son grand-père, boucher, ne cessait de lui demander: «Vegan ? Mais que peux-tu encore manger ?». Voici sa réponse: «Assez pour en faire un livre de cuisine !». C’est ainsi qu’elle a écrit son premier livre, La Veganista.

La Veganista Cuisine et la Veganista Superfoods sont la suite de ses partages culinaires.

La première chose à noter dans ces nouveaux livres est que la présentation est bien plus accrocheuse. En effet, autant je ne trouvais pas le premier livre visuellement attrayant, autant je trouve qu’un effort a été fait dans la présentation des recettes, avec des photos des différents plats que j’ai trouvé alléchantes et qui m’ont donné envie de mettre à la cuisine.

La Veganista Cuisine – Des gâteaux et bien plus, sans cruauté

Les deux livres sont bien structurés, avec une introduction concise et quelques pages de précisions sur les points que Nicole juge utiles, notamment pour le cuisinier débutant dans le domaine (comment remplacer les œufs ou les produits laitiers par exemple, recette à l’appui dans la Veganista Cuisine).

Un extrait de La Veganista Cuisine – Collection V L’Âge d’Homme

L’un des point positifs que j’ai apprécié dans ces deux livres est qu’on y trouve des recettes pour faire des « bases alimentaires », comme la pâte brisée sucrée et salée, des œufs en neige ou une génoise et, comble de joie, de la pâte feuilletée. Je ne l’ai pas testée, mais je n’en avais pas encore trouvé qui soit végane, qui semble facile à réaliser tout en demeurant bonne (je ne citerai pas les livres de recettes que j’ai écumé avec des propositions qui ne tenaient pas leurs promesses, que cela soit au niveau du goût ou de la consistance plutôt douteuse).

En outre, en vraie gourmande et maman de deux fines bouches, j’aime faire des pâtisseries, mais sans pour autant utiliser des recettes dont l’apport en matière grasse ou en sucre frisent l’indécence. Les recettes de La Veganista Cuisine remplissent bien mes attentes, en présentant des recettes savoureuses et à base d’ingrédients équilibrés (oléagineux, farines complètes, pas mal de fruits, etc). Mon côté maman bio qui veut nourrir ses enfants de manière saine est donc comblé.

Des supers-aliments faciles d’accès

Et si on veut approfondir l’alimentation végane et saine, je vous conseille de vous pencher sur La Veganista Superfoods pour y trouver éventuellement quelques idées. Dans ce tome, les légumes sont à l’honneur, sous toutes leurs formes. Là encore, des recettes faciles d’accès pour une personne débutant dans les super-aliments.

Certes, de prime abord les recettes ne semblent pas très innovantes pour une personne habituée, avec des idées qu’on peut retrouver dans d’autres livres, mais elles ont l’avantage de présenter des produits locaux, que l’on trouve couramment chez nous et sont des super-aliments dont la plupart des gens ignorent les vertus.

La Veganista Super Foods – Les super-aliments du bonheur

C’est d’ailleurs le cheval de bataille de ce livre: ne pas chercher des super-aliments compliqués et provenant de contrées lointaines, mais revisiter le potager de nos grands-parents et y redécouvrir les bienfaits de ces différents produits.

Rien que pour cette démarche locale, le livre vaut le coup d’œil. De plus, la plupart des recettes proposées sont faites rapidement, soit environ une demi-heure de préparation (pratique pour les gens qui ne veulent pas passer trois heures en cuisine, mais manger sainement, comme c’est mon cas).

Un extrait de La Veganista Superfoods – Collection V L’Âge d’Homme

Recettes et infos détaillées

Ces deux livres sont à mon sens bien structurés et complets, malgré quelques omissions dans la réalisation de certaines recettes. A chaque fois que je me posais une question ou que je pensais qu’il manquait une information, je la trouvais dans le livre, que cela soit pour les astuces recettes ou la définition de certains produits.

Aussi, j’apprécie personnellement les livres de recettes qui m’indiquent la durée de réalisation. Comble de la précision jamais trouvée auparavant dans d’autres livres, les valeurs nutritives d’une portion sont précisées pour chaque recette.

Les recettes testées ont fait l’unanimité chez les omnivores dégustateurs de mon entourage, notamment la tarte tatin de poire que je vous partage (qui n’a pas survécu plus de quelques heures) et dont le biscuit sablé a été particulièrement apprécié. J’ai également aimé les idées plus originales, comme les pancakes de patates douces (ou l’art de faire manger des patates douces à des enfants qui ne les aiment pas).

Mon esprit gourmand a tout de même une préférence pour La Veganista Cuisine. Il me reste donc passablement de soirées pâtisseries en perspective!


Recette de tarte tatin aux poires, végétalienne – par Nicole Just

Ingrédients pour la pâte sablée maison

  • 170 g de farine d’épeautre
  • 80 g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 1 pince de levure chimique
  • 100 g de margarine congelée ou très froide sans huile de palme

Ingrédients pour la garniture

  • 500 g de petites poires à chair ferme
  • 1/2 citron bio
  • 100 g de sucre
  • 1 cs de margarine
  • 1 cc de cannelle en poudre

Préparation

Pour la pâte: mélangez tous les ingrédients secs. Râpez la margarine congelée par-dessus ou incorporez la margarine très froide et mélangez le tout avec vos mains jusqu’à obtention d’une pâte sableuse. Incorporez petit à petit 1 à 2 cs d’eau glacée jusqu’à obtention d’un mélange grumeleux. Pétrissez ensuite le tout rapidement avec vos mains, formez une boule, aplatissez-la et laissez-la reposer 30 min env. au réfrigérateur, emballée dans du film plastique.

Pour la garniture: pelez les poires, coupez-les en 2, évidez-les et détaillez les moitiés de poire en tranches de 1/2 cm d’épaisseur. Lavez la moitié d’un citron bio à l’eau chaude, essuyez et prélevez le zeste. Recueillez également le jus et mélanger le tout avec les tranches de poire.

Préchauffez le four à 180°C et graissez le moule. Abaissez la pâte sur une surface légèrement farinée en un cercle légèrement plus grand que le diamètre de votre moule. Posez ce dernier par-dessus et découpez ce qui dépasse à l’aide d’un couteau. Placez à nouveau la pâte découpée, filmée, au réfrigérateur.

Dans une poêle, faites chauffe le sucre avec la margarine et 3 cs d’eau et laissez caramélisé doucement à feu moyen. Ajoutez les poires et faites revenir 1 min puis ajoutez la cannelle. Versez les tranches de poire avec le caramel dans le moule, étalez et recouvrez du fond de tarte.

Faites dorer la tarte au four très chaud (à mi hauteur) pendant 30 à 45 minutes, puis ôtez-la du four et laissez-la refroidir 10 min pour que le caramel durcisse. Renversez la tarte sur un plat et servez-la encore chaude.


 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *