L’association PEA porte plainte contre Coop pour publicité déloyale

L’association romande Pour l’Egalité Animale, PEA, a porté plainte contre la Coop le 18 mars pour publicité déloyale 1.

En cause, les affiches publicitaires qui présentent une poule et un coq ayant droit à « l’égalité des chances ».

poule-coop-paroles-aux-actes-egalite-chance-pub
L’affiche de Coop faisant l’objet de la plainte de PEA pour publicité déloyale.
egalite-chances-pub-coop-mensonge-oeufs-2
Détail de l’affiche Coop « Des paroles aux actes »

À la naissance, en Suisse comme partout dans le monde, les poussins subissent directement l’étape du sexage, à la suite duquel les mâles sont séparés des femelles. Les premiers sont tués (gazés ou broyés vivants 2) et les femelles gardées pour l’industrie des œufs. C’est une pratique utilisée dans tous les types d’élevage, bio ou pas. Les races pour les œufs n’étant pas les mêmes que pour la viande.

Cela ne correspond donc pas à une égalité des chances ! Coop a omis un détail d’importance majeure : l’égalité des chances ne se passe que dans le canton de Lucerne dans une ferme BIO spécifique, pour un projet seulement. La rentabilité de l’exploitation d’une nouvelle race de gallinacés y étant vérifiée.

Voici la réponse du porte-parole de Coop, Ramon Gander 3: «c’est vrai que sur les affiches ce n’est pas précisé, mais sur notre site et dans les pubs diffusées dans les journaux, on a clairement dit que c’était un projet». Il ajoute qu’il ne faut pas prendre les slogans au pied de la lettre: «Red Bull ne donne pas vraiment des ailes, par exemple», souligne-t-il.

Selon le juriste de PEA, Anushavan Sarukhanyan, « la réponse de Coop est choquante car au lieu de s’excuser devant les consommateurs ayant vu l’affiche, dont certains ont été concrètement trompés, le porte-parole signale simplement qu’il ne faut pas croire à tout ce qu’indiquent les publicités. Je doute que ce soit un argument pertinent pour le Ministère public ou la Commission Suisse pour la Loyauté. »

Voici les prochaines étapes de la procédure juridique :

  • Coop sera invitée à se positionner sur le sujet en fournissant son point de vue
  • Ensuite, PEA aura en principe le droit de rétorquer aux arguments avancés
  • Coop pourra remettre une dernière écriture défendant le point de vue que leur publicité n’est pas déloyale
  • Finalement, une décision du Ministère public et une autre de la Commission Suisse pour la Loyauté seront rendues avec la possibilité de faire recours.
Crédit photo : planetecampus.com
Crédit photo : planetecampus.com

Mise à jour 29 février 2016:

La plainte n’a malheureusement pas abouti.

Une première décision indiquait que la publicité n’était pas déloyale; une décision assez choquante d’après laquelle il s’agissait non pas d’une publicité pour les œufs, mais pour la viande de poulets, et que les destinataires moyens de cette publicité ne comprenaient pas que la COOP voulait dire par là que la problématique de la « poule à deux fins » était résolue.

PEA a fait un recours, en expliquant qu’à la fois la constatation de faits et le raisonnement de la décision étaient arbitraires.

La réponse reçue dit que la décision n’était pas arbitraire et reprenait la même constatation de faits selon laquelle il s’agit d’une publicité pour la viande de poulets.

Extrait de la décision du CSL après le recours de PEA - 25 novembre 2015
Extrait de la décision du CSL après le recours de PEA – 25 novembre 2015

«Cela montre les limites de cette instance, « la Comission Suisse pour la Loyauté dans la publicité », qui a été créée par le milieu des publicitaires» indique Anou Sarukhanyan, de l’association PEA.


Une situation globale

Sachez que cette nouvelle race de poule « Lohmann Dual » ou « poule à deux fins » est une marque enregistrée, proposée après une multitude de tests, par la société leader sur le marché Lohmann Tierzucht.

La société s’est penchée sur l’élaboration d’une nouvelle race suite aux critiques des consommateurs sur le broyage des poussins ainsi qu’à de nouvelles réglementations locales en Allemagne interdisant la mise à mort des poussins d’un jour. Cette nouvelle race permet une optimisation encore accrue de l’exploitation, pour obtenir des œufs et de la viande acceptables 4.

La société Lohmann Tiersucht a été condamnée à une amende de 100’000 euros en 2011 pour infraction à la loi sur la protection des animaux suite à une plainte de PETA 5.

Résultats d’abattage au 56ème et 70ème jour de vie d’un broiler à croissance lente par rapport à deux lignées Dual
« Résultats d’abattage au 56ème et 70ème jour de vie d’un broiler à croissance lente par rapport à deux lignées Dual »

En conclusion, il faut toujours garder à l’esprit les motivations des producteurs et des sociétés présentes sur ce marché, réfléchir par soi-même et se renseigner. Vous trouverez d’ailleurs quelques liens ci-dessous, complémentaires à cet article, y-compris la vidéo de présentation de Coop, clairement révélatrice de leurs intérêts financiers.

Il me semble que « la poule à deux fins » (ponte et engraissage), est une solution marketing et financière très avantageuse plutôt qu’éthique. En effet, au niveau de l’image, il semble y avoir moins de cruauté car pas de déchiquetage de bébés et par la même occasion, cela permet au producteur d’avoir le double de viande à proposer. Les femelles étant abattues, quelques années seulement après leur naissance, épuisées d’avoir pondu autant. Pour information, les poules pondent un nouvel œuf chaque fois qu’on leur retire le précédent. Elles sont donc abattues très tôt, alors qu’elles ont une durée de vie moyenne de 20 ans. 

Mais est-ce que tuer des êtres vivants est vraiment éthique ?

Pourquoi ne pas simplement arrêter de consommer des œufs et du poulet ?

Alors que l’on sait que les véganes sont de manière générale en meilleure santé que les autres et qu’il faudrait deux planètes pour répondre à la demande actuelle de nourriture ?

Crédit photo: http://macuisinevegetalienne.blogspot.com/
Madeleines à l’orange en coque de chocolat noir (Vegan) – Crédit photo: macuisinevegetalienne.blogspot.com

Pour aller plus loin – liens et sources

1 Le site de l’association PEA: http://www.asso-pea.ch/fr/

http://www.agoranimal.fr/plan/dossiers/elevages_intensifs/des_poules_par_milliers_et_leurs%20poussins_broyes/les_poussins_males_broyes_ou_gazes.html

3 http://www.lematin.ch/suisse/plainte-pub-coop-oeufs/story/21795631

https://translate.google.com/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=http%3A%2F%2Fwww.spiegel.de%2Finternational%2Feurope%2Flohmann-dual-breed-of-super-chicken-could-cut-down-on-chick-culling-a-927902.html&edit-text=&act=url

5 https://translate.google.com/translate?sl=de&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-&u=http%3A%2F%2Fwww.peta.de%2Flohmann%23.VRHnH-EmF2A&edit-text=&act=url

6 http://www.coop.ch/content/act/fr/des-paroles-aux-actes/acte-no-35.html

7 http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12778049

8 Cuisiner des gâteaux, biscuits, sans œufs: http://www.veganwiz.fr/category/gateaux/

Réagir à cet article
Partage et fais passer l'info! Facebook 0 Twitter 0 Pinterest 0 Aime cet article 0

Vivi's Vegan

ViVi's Vegan, présente sur les réseaux sociaux et plus largement la toile vous livre les actus et évènements véganes de Suisse et plus spécifiquement de Romandie.

2 Commentaires

  1. La coop a compris l’intérêt du « green-ethico-washing ». L’acte « N° 62 La famille est la base de tout » est pas mal, promettant que le veau grandit avec sa maman (oui, bon, seulement s’il est destiné à la viande, pour les vaches laitières par contre tant pis pour lui )!
    D’ailleurs c’est le même que « N° 147 Nos veaux Natura-Veal grandissent auprès de leur mère ». Chapeau la coop !

  2. La Coop a recommencé à sortir cette campagne avec cette fois-ci le veau têtant sa mère… quel hasard puisque la presse parle enfin des veaux abattus à la naissance…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *