Musique Portraits & Interviews

Le rappeur activiste RES Turner: “Mon inspiration me vient de ce que vis, de ce que je vois et de ce que je ressens”

A l’occasion de la sortie de son nouveau morceau, RES Turner nous parle de son clip Un pavé dans la vitrine, en réponse à la vidéo ”anti-vegan” du youtubeur Didi Chandouidoui.

RES Turner et rap engagé: rencontre à Lausanne

Pourquoi avoir dédicacé ton clip à ‘’Didi’’ ?

La réponse à Didi était juste une excuse pour parler plus largement au peuple, aux médias, aux véganes, une occasion de remettre les principaux concerné-e-s, les animaux victimes du spécisme, au centre du débat. De parler de l’antispécisme et du véganisme (ou plutôt de ce qu’il est devenu), des façons de faire de nombreux médias qui occultent le vrai problème, les milliards d’individus élevés et assassinés dans une violence inouïe, en se focalisant sur de simples vitrines brisées, en stigmatisant les antispécistes de simples “véganes violents”, en faisant passer cette lutte de justice sociale pour de l’extrémisme ou du terrorisme, selon leurs propres mots, refusant de voir et de parler des réels et immenses problèmes éthiques, écologiques et sanitaires engendrés par notre consommation de produits animaux. Le reste s’écoute ou se lit dans ce clip 😉

 

Quelles ont été tes premières impressions à la sortie de ce clip ?

Quelqu’un me l’a envoyé, je ne connaissais pas trop Didi avant. Comme vous pouvez vous en douter je n’ai pas apprécié ce clip. Je fais partie de celles et ceux qui se battent pour les animaux oppressés, qui sont régulièrement sur le terrain à leur coté, qui comprennent au moins en partie et ressentent leur douleur, leurs appels à l’aide, leur immense souffrance, je le vis ce combat, au plus profond de moi-même, j’en cauchemarde, j’en pleure, j’en vis mal… Mais ce n’est rien du tout, comparé à ce que subissent les premiers intéressés, les animaux victimes de ce système meurtrier de masse bien huilé qu’est le spécisme.

Voyant l’énorme communauté de Didi, et de ce fait l’impact qu’il a quand il s’adresse à son public, il fallait lui répondre, étant aussi rappeur, c’était mon rôle de le faire.

 

D’où te vient ton inspiration ?

Mon inspiration me vient de ce que je vis, de ce que je vois et de ce que je ressens, tout simplement.

[Interview] RES Turner, rappeur engagé: “nous sommes tous des Farid de la Morlette”

Peux-tu nous en dire un peu plus sur la création et le tournage de ton clip ?

J’ai fait un appel sur Facebook afin de voir si un réalisateur de clip serait intéressé pour travailler avec moi sur ce projet. Un ami, François Le Goazigo, m’a répondu positivement. On a fait ça rapidement et avec très peu de moyens, mais avec beaucoup de talent de la part de François : il est du métier et fait vraiment du travail de grande qualité. J’en profite pour lui placer encore un fois un grand MERCI !!! On est parti, avec ma femme, le retrouver sur Aix en Provence, et grâce à ses contacts, ses plans et son savoir faire, le tournage était bouclé en début de soirée…

 

Fais-tu face régulièrement à des avis négatifs ? Comment les gères-tu ?

Oui bien-sûr, être antispéciste dans cette société est être radicalement opposé à cette dernière, car rappelons-le, nous faisons face à un système sociétal oppressif et meurtrier de masse qui assassine dans une certaine normalité et banalité, rien qu’en France, environ 80 millions d’animaux terrestres et marins chaque jour, 80 millions d’individus sentients et innocents.

Je les gère différemment en fonction de qui j’ai en face de moi, si je peux informer et sensibiliser la personne, c’est toujours ça de gagné, sinon il m’arrive aussi de clairement renvoyer chier quand il s’agit de provocation, de moquerie, de méchanceté… 😀

Un prochain album en préparation ?

Un troisième album, oui ! Si tout va bien et si le lapin blanc d’Alice décide de me laisser tranquille, il sortira vers mi/fin 2019 🙂

Pourra-t-on venir te voir prochainement en concert en Suisse ?

Oui, je dois faire un concert en Suisse en juin 2019 : restez connectés sur mon site ou mon Facebook pour en savoir plus.

Merci Lionel d’avoir accepté de nous parler de ton nouveau son que nous écoutons toutes et tous en boucle !

Et pour suivre RES sur ses réseaux sociaux, Facebook, Instagram et bien sûr rdv ici pour écouter tous ses titres.

Commente cet article

One thought on “Le rappeur activiste RES Turner: “Mon inspiration me vient de ce que vis, de ce que je vois et de ce que je ressens””

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.