Actus Cause animale Suisse

L’horreur des élevages de cochons en Suisse dénoncée par l’association Tier Im Fokus

L’association suisse-allemande Tier Im Fokus (TIF) a livré cet après-midi, lors d’une conférence de presse, six heures de vidéos et un millier de photos accablantes prises dans des bâtiments d’élevages de cochons suisses.

Des douzaines d’exploitations ont été passées au crible. Résultat: animaux malades, conditions insalubres, agressivité des animaux entre eux due aux espaces exigus et autres aspects honteux. Pas terrible pour un pays prétendant avoir mis en place une protection des animaux suffisante.

Du côté de TIF, le constat est terrible, mais pas surprenant. Dans le contexte d’industrialisation actuel, où les animaux sont considérés comme des choses, il n’est pas étonnant de voir que des êtres vivants sont encore moins bien traités que de la marchandise. Cette idée est, d’un point de vue éthique, insoutenable et pourtant acceptée par la grande majorité du peuple.

 

La loi est respectée

En Suisse, plus d’un demi-million de porcs sont parqués dans un espace confiné, sans litière, et ne voient jamais la lumière du jour. Ceci est considéré comme normal. Hans-Ulrich Huber, directeur de la Protection suisse des animaux (PSA), a visionné les photos et constate que la loi est respectée, mais qu’il faudrait évidemment la renforcer:

Maintenir un porc toute sa vie sur du béton sans possibilité de sortie, c’est honteux, mais pas illégal.

Pour Felix Grob, patron de la fédération de producteurs Suisseporcs, c’est le consommateur qui décide: «La moitié des porcs vivent dehors ou sur la paille, mais la demande ne suit pas: un tiers seulement des consommateurs achètent des labels comme Terra Suisse ou Naturafarm.»

Hans-Ulrich Huber pense aussi que la solution appartient au consommateur: «Comme pour les œufs, il faut accepter de payer plus cher la viande issue d’un élevage respectueux.» Ce à quoi réplique Felix Grob: «On nous reproche déjà de produire trop cher, ne durcissons pas la loi!»

Encore une fois, la loi du profit fait foi, faisant fi de tout respect pour la vie et pour nos colocataires de la planète.

Le cochon, un animal intelligent, sociable et propre

cochon-heureuxRappelons que le cochon est un animal extrêmement intelligent (certaines études mentionnant qu’il est le plus intelligent après les primates) et affectueux. Il est aussi très propre, contrairement à la fausse idée malheureusement bien répandue. Il a un comportement semblable à celui de l’humain, il apprend rapidement ce qu’on lui montre et sait résoudre des problèmes bien plus rapidement que les singes les plus évolués. Des chercheurs de l’Université de l’État de Pennsylvanie aux États-Unis1 ont montré à des cochons comment utiliser des ordinateurs et s’en servir pour améliorer leurs conditions de vie à l’intérieur de leur enclos, concernant, leur nourriture, la chaleur et leur confort.


1.  « If only pigs could talk », Daily Telegraph, Londres, 3 mars 1997.

Sources: Tier-im-Fokus.ch / Lematin.ch

 

 

Réagir à cet article

A propos de l'auteur-e

Mlle L
Grande curieuse, amoureuse en cuisine, baroudeuse à petit budget. Créatrice de VeggieRomandie.ch - Organise des sessions de dessin Draw&Drink

3 thoughts on “L’horreur des élevages de cochons en Suisse dénoncée par l’association Tier Im Fokus”

  1. Quand on regarde des films comme « earthlings » ou « cowspiracy » et qu’on en parle autour de nous, les gens pensent que les conditions en Suisse sont meilleures. C’est bien triste d’apprendre que c’est pas le cas et ça me motive encore plus de continuer dans la nourriture vivante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *