Actus Le reste du monde

L’université d’Oxford vote des repas vegan pour lutter contre le changement climatique

Photo: David Bolton via Flickr
Photo: David Bolton via Flickr

EDIT DU 8 juillet 2014:

Wadham ne servira en fait pas de repas uniquement vegan. On s’est réjouit pour rien!

 

Via Association Sentience. Traduction Elodie Ventura, Hugh Deasy et Mlle L.

Le collège Wadham de l’Université d’Oxford a voté une motion consistant à interdire les produits carnés et servir uniquement de la nourriture végétalienne durant cinq soirs par semaine sur le campus.

Fondé en 1610, Wadham se compose de 150 bachelors et 450 étudiants. Il a fait parti des premières facultés à avoir accepté les femmes et est connue pour ses actions progressives.

Oxford se compose de plus de 30 facultés différentes, dont l’Union des Étudiants (Students’ Union, SU) de Wadham qui se rencontrent tous les quinze jours.

Lors d’un récent rassemblement, James Kenna, un étudiant en quatrième année d’ingénierie, a proposé la motion de servir de la nourriture végétarienne durant quatre soirs. Ben Szreter, un étudiant en deuxième année d’histoire, a ajouté qu’afin d’effectuer un réel changement, la durée soit allongée jusqu’à cinq jours de nourriture végane par semaine. L’amendement à cinq jours est donc passé.

« Réduire la consommation de viande est une des nombreuses étapes nécessaires à réduire les effets du changement climatique. »

Lors d’une réunion en mars 2014, Wadham lançait les lundis sans viande, avec comme phrase d’accroche : « La surconsommation de viande est nocive pour l’environnement et pourrait aussi mener à une augmentation des risques de certaines maladies telles que les cancers intestinaux. »

Inquiétudes et réactions

Cependant, beaucoup s’inquiètent de la mesure qui pourrait troubler les futurs étudiants.

« Cinq jours de nourriture végane pourraient intimider les étudiants ailleurs dans le pays, et beaucoup d’étudiants de Wadham auxquels j’ai parlé ont dit qu’ils se seraient inscrit dans un autre collège si la politique s’était mise en place lorsqu’ils s’inscrivaient. » raconta Szreter au journal hebdomadaire The Oxford Student.

Alexander Walker, chef de file du mouvement “No To Meat-Free Mondays” (Non aux lundis sans viande), a commenté cyniquement le vote: “Je vais manger mon chapeau si cette motion passe. Enfin, pas un chapeau en cuir, ça serait pas vegan.”.

Le représentant SU chargé de l’alimentation exécutera la motion et elle sera présentée à la prochaine réunion du comité de l’alimentation.

On estime que l’Université d’Oxford détient les plus importants investissements dans les entreprises d’énergies fossiles parmi toutes les universités du Royaume-Uni. Plus tôt dans ce mois, elle a promis d’examiner la vente des investissements qui doivent être rendus publics en juillet.

Dans le Energy Policy, un journal scientifique, une étude publiée en 2012 affirme que la production de viande fraîche contribue significativement à l’émission de gaz nocifs : les gaz à effet de serre. Le UN l’avait également cité en disant que l’industrie de la viande est un contributeur important aux problèmes environnementaux.

 

Réagir à cet article
Mlle L

Grande curieuse, amoureuse en cuisine, baroudeuse à petit budget. Créatrice de VeggieRomandie.ch – Organise des sessions de dessin Draw&Drink

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *