Milano Expo, où manger végane?

Devant l’offre gastronomique de la Suisse, il a déclaré : « En tant que végétarien mais aussi en tant que suisse je ne me sens pas représenté par ces propositions alimentaires, un style rétro qui ne représente même pas vraiment la Confédération, sous bien d’aspects tourné vers l’innovation. Nous ne sommes pas faits uniquement de fondue ou raclette, ni de schlachtplatte ».

Lui, c’est Pietro Leemann, cuisinier suisse depuis longtemps expatrié à Milan, où il dirige le restaurant Joia (ndrl:  »Joie’ en italien), connu comme le temple de la cuisine végéta*ienne gastronomique. Ses propos ont interpellé, tant et si bien que la communication du pavillon suisse a lancé le défi « cuisine végétarienne vs cuisine traditionnelle carnivore » qui a vu Pietro Leemann rivaliser contre Jean-Yann Fuchs, cuisinier officiel de la Suisse pendant l’Expo.

Entre tofu et saucisson vaudois, carpaccio de pastèque et rillette de truite, chaque chef avait droit à 3 plats, offerts à fur et à mesure au public, qui dégustait gratuitement les préparations et donnait son appréciation par levée de main. Verdict ? 2 à 1, une jolie victoire pour la cuisine à base de légumes.

Mais la question qui nous intéresse ici dépasse largement cette anecdote. C’est que après avoir visité les pavillons en long et en large, collectionné des tampons sur votre cahier-souvenir, participé à des ateliers, découvert les traditions d’autres pays – tiens, au Japon, pour le repas du nouvel an, on associe le blanc et le rose, deux couleurs qui réunis sont censées amener de la chance – vous aurez sans doute envie de mettre quelque chose sous les dents.

Eh bien, autant vous le dire de suite : ce sera difficile. Dans cette gigantesque manifestation dédiée à la nourriture, les options vegan sont souvent rares et mal indiquées.

Pour vous éviter des interminables et frustrantes recherches, nous avons parcouru le site et déniché pour vous les meilleurs mets cruelty-free. A vos notes !

Les cuoppo napolitains, cinq petites boulettes assorties – épinards, safran, potager & co. – servies très chaudes dans un cornet (5 €), seront parfaits comme petit en-cas à l’emporter. Croustillantes à l’extérieur, moelleuses à l’intérieur, savoureuses, elles s’attrapent à l’aide d’une longue brochette. Miam. Vous le trouverez au foodtruck « Frie’n’Fuie », pas loin du Pavillon Zéro.

Crédit photo: Mangophotography
Cuppo napolitains – Crédit photo: Mangophotography
Crédit photo: Mangophotography
Food truck « Frie’n’Fuie » – Crédit photo: Mangophotography
Crédit photo: Mangophotography
Cuoppo végane, épinards, fantaisie, du potager, fleurs des « cima di rapa », safran – Crédit photo: Mangophotography

Une envie d’apéro ? Au bar « Israeli Picnic » vous pourrez choisir entre falafel – 2 boulettes nappées de tahini et posées sur un lit de concombres et tomates – , hoummous – avec son morceau de pain libanais et un filet d’huile d’olive – ou encore taboulé, le tout en verrine (3 € /pièce),. La mini-portion de salade de fruits, bien rafraîchissante, vous fera de l’œil en cas de grosse chaleur.

Crédit photo: Mangophotography
Salade de fruits rafraîchissante – Crédit photo: Mangophotography
DSC_5790_falafel
Délicieux falafels – Crédit photo: Mangophotography
DSC_5791_taboulé
Taboulé – Crédit photo: Mangophotography

Pour un repas plus consistant, que diriez-vous d’un curry ? C’est au restaurant du pays du soleil levant que ça se passe – oui, c’est un curry japonais, moins connu que son homonyme thai ou indien, n’empêche ça existe et c’est même plutôt bon, avec un prix tout raisonnable (9 €). J’ai particulièrement apprécié la gentille hôtesse qui, devant mes questions, a sorti un dossier bien fourni où pour chaque plat proposé au restaurant sont listés les ingrédients potentiellement allergènes ou issus d’animaux. Ainsi, il suffit d’un coup d’œil pour vérifier les compatibilités avec son propre régime alimentaire, c’est top.

Pour rester dans les territoires asiatiques, le pavillon coréen est aussi une bonne idée. Servi dans une coupelle en céramique, vous y trouverez le traditionnel bibimbap au tofu (plat de riz, tofu et légumes, avec des sauces à choix), grâce auquel vous ferez le plein de protéines (15 €). Avec les mêmes ingrédients de base, le même prix mais servi sur un lit de laitue, le bibigo rice est une variante. Dans ce joli restaurant essayez aussi les algues croustillantes (2 €), parfaites à grignoter sur place en attendant votre plat ou à emporter avec vous.

Vous avez bien aimé les saveurs de l’océan ? Alors vous allez adorer le Dutch Weed Burger (9,50 €), disponible chez ABC – The Alternative Burger Collective. Gourmand, 100% veggie, il n’en finit plus de faire parler de lui : un burger à base d’algues kombu et soja texturisé, salade, tomate, sauce maison à base de laitue de mer, le tout renfermé dans un joli petit pain vert, enrichi à l’algue chlorella. A s’en lécher les babines ! Les Pays-Bas ont vraiment tout compris, car ils proposent aussi un grand assortiment de jus, salades et glaces fruitées (3-7 €), dans une atmosphère décontractée façon festival.

Ce n’est un secret pour personne, les belges sont les spécialistes incontestés des frites. Faites donc un tour devant leur pavillon si cette option vous tente et comptez 4 € pour un cornet de frites à agrémenter avec différentes sauces. Mais si vous êtes vegan (et désirez le rester, n’est-ce pas ?), limitez-vous au ketchup, les autres ayant œuf & co. dans leur composition.

Frites - Crédit photo: Mangophotography
Frites – Crédit photo: Mangophotography
Frites - Crédit photo: Mangophotography
Frites – Crédit photo: Mangophotography

Le magnifique pavillon turque qui rappelle une grenade stylisée offre aussi quelques mets vegan, comme le riz aux épices et fruits secs (8 €) issus de la cuisine ottomane, à manger avec une belle portion de courgettes sautées.

Crédit photo: Mangophotography
Courgettes – Crédit photo: Mangophotography
Riz ottoman - Crédit photo: Mangophotography
Riz ottoman – Crédit photo: Mangophotography
Riz ottoman - Crédit photo: Mangophotography
Riz ottoman – Crédit photo: Mangophotography

Et aux amants de cuisine italienne, que conseiller ? Paraît-il qu’au pavillon de la biodiversité il y a une pizza toute bio, toute vegan, comme un poème : tomates, ail et origan sur une base de pâte épaisse et moelleuse, préparée à partir d’un mélange de trois farines moulues sur pierre… Je n’ai pas eu occasion de goûter, vous m’en redirez !


La Milano Expo dure jusqu’au 31 octobre 2015. Point fort à venir: 15 septembre – Journée Végétarienne du Partage avec Pietro Leemann

Réagir à cet article
Partage et fais passer l'info! Facebook 0 Twitter 0 Pinterest 0 Aime cet article 0

Mango

Photographe, thé-addict, avec un goût immodéré pour les voyages, Mango parcours le monde et signe des reportages d'ici et d'ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *