Ecologie Lifestyle

Minimalisme & zéro déchet, un duo de choc !

La rencontre entre le minimalisme et le zéro déchet se fait, à nos yeux, tôt au tard lors d’un cheminement écologique. Ce sont deux modes de vie qui visent (dans la théorie et la pratique) la perfection et un certain idéalisme.

Ils sont très à la mode de nos jours et peuvent revêtir un caractère dégénératif. Ils ont tendance à troubler notre mission écologique!

Nous préférons les définir de cette manière:

  • Le minimalisme est une philosophie de vie: vivre avec ce qu’on a besoin, supprimer le superflu, collectionner des moments et non des objets, et surtout, privilégier la qualité avant la quantité.
  • Le zéro déchet est de produire le moins de déchets possible, vivre avec une conscience écoresponsable, sans courir après la perfection.

Nous te parlons de ces deux concepts, car nous observons sur les réseaux sociaux des tournures perverses qui ne sont pas une solution durable à nos yeux.

Tu connais par exemple le défi des “30 Days Minimalism Game? Ce défi a été créé par les auteurs du blog The Minimalists et voici les règles du jeu: le 1er jour, on se sépare d’un objet, le 2ème jour de deux et ainsi de suite jusqu’à se défaire de trente objets le 30ème jour. Cela fait en tout 465 objets en un mois.

Est-ce que c’est vraiment ça la solution pour un futur écoresponsable?

Nous pensons que non: l’acte, de jeter pour jeter, nous paraît absurde et dénué de sens. Se débarrasser à tout-va de ses possessions sans réfléchir à l’impact de cet acte, c’est en quelque sorte continuer à vivre sa vie sans mettre en pratique son écoresponsabilité.

Au début d’un parcours écologique, tu te laisses un peu emporter par cette mode “green”: tu veux remplacer tous tes objets en plastique ou pas du tout écolo, par des objets durables et épurés, mais réfléchis jusqu’au bout. Que se passe-t-il avec ces vieux objets? Tu les jettes tout simplement? Sont-ils condamnés à finir leur vie à la poubelle?

Selon nous, le jeu du minimalisme doit plutôt se faire dans cette direction: essayer d’utiliser chaque objet jusqu’au bout. Laisse ton imagination participer au jeu du recyclage, de l’upcycling, du troc, du do-it-yourself (faire ses propres produits) et du second-hand (deuxième main).

Exemple (peut-être farfelu 😉 ) d’upcycling

C’est exactement ça, la clé: le chemin vers une vie écoresponsable. Il n’y a pas de but précis et le jeu se joue à l’infini! De plus, tu développeras sans doute ta créativité en chemin! Que du bénéfice!

Alors comment éviter ces pièges ?

S’informer, réfléchir de A à Z et te faire ton propre avis au lieu de croire à tout ce qui est dit par la société de consommation, éviter tous les pièges marketing te poussant à consommer toujours plus et plus souvent, investir dans des objets solides et durables, etc.

L’écoresponsabilité se gravera dans ton esprit naturellement: tu adopteras, peu à peu, une vie minimaliste et à la fois, tu mèneras une vie zéro déchet, sans réfléchir et sans pression.

Tu vivras avec tes convictions dès le premier jour de ta prise de conscience écologique. Tu formeras ta propre vision du minimalisme et du zéro déchet, ça sera ta philosophie écologique et elle n’en sera que plus juste.

 

Chaque goutte compte!

Réagir à cet article

A propos de l'auteur-e

The Green Drop
The Green Drop
Deux Suissesses luttant pour un mode de vie éco-responsable. #thegreendrop #everydropmatters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.