Chroniques Mon bébé vert

Mon bébé vert: la pénurie des pédiatres en Suisse, ou le foutage de gueule?

Mon bébé vert

Vegetal Pareto vous propose chaque mois une chronique sur les joies – ou hics – de la maternité vegan, en commençant par la gestation de son petit bout de chou.

 


Femme enceinte de mon premier bébé – 31 semaines de grossesse – je me fais raccrocher le téléphone au nez par la plupart des secrétaires des cabinets de pédiatrie du canton de Neuchâtel.

Allo y’a quelqu’un?

La semaine passée, j’ai appelé entre 6 et 8 cabinets pour prendre rendez-vous. En vain. Pas encore né, et on ne veut déjà pas de mon enfant !

Je n’ai pas abordé mon végétalisme, mais les excuses types des secrétaires, c’était :

  1. on ne prend plus de nouveaux patients car nous sommes surchargés.
  2. vous êtes sur une liste d’attente ? Non? Aurevoir !
  3. on prend que sur le Locle et environ.
  4. on prend que sur 2000 Neuchâtel.

Mais pour avoir un suivi, ou des conseils, il faut aller ou ?

Sur internet ?
Dans les forums ?
Dans une secte ?

Imaginez si mon bébé a un souci de santé. On dira que je suis une mère végane indigne, qui a mal nourri son nourrisson …et autres horreurs du genre.

Légalement, ils n’ont pas le droit de refuser de voir un nouveau né (c’est la secrétaire de mon médecin de famille qui m’a prévenue).

Je suis très fâchée, et surtout, dépitée !

Assurances à l’affût…

Quand tu es enceinte de 20 semaines à peine, tu reçois à la pelle des courriers des assurances maladie qui se feront un plaisir d’accueillir sous leur toit ton nouveau-né (forcément, c’est une affaire juteuse pour eux). En effet, quand il s’agit d’assurer ton enfant, les offres tombent comme des mouches. Chacune plus chère les unes que les autres.

Mais pour trouver un pédiatre … C’est f**k you.

A quoi me sert-il d’assurer mon enfant, et payer dans le vide, si aucun pédiatre ne l’ausculte ?

La seule chose qui me fait super plaisir, c’est que du coup, les vaccins, on pourra pas les lui faire … Hihi, que c’est dooooommââââge !!!

Au final:

Il y a quelques jours, j’ai finalement trouvé une pédiatre à Peseux. Entre 25 et 30 minutes de chez moi, mais au moins, j’en ai trouvée une.

La secrétaire m’a dit qu’ils sont effectivement en pénurie de pédiatres et qu’eux sont les seuls à accepter les nouveaux bébés. Elle comprenait l’état de tristesse dans lequel ça me mettait.

Evidemment, ce cabinet-là est aussi surchargé. Je n’ose imaginer l’état de concentration et l’application aux soins donnés par des hommes et des femmes surmenés… Mais je les remercie de nous accueillir.

… Sympa la Suisse non ?

Réagir à cet article

A propos de l'auteur-e

Vegetal Pareto
Vegetal Pareto
Végane et maman, je vous partage des instants dans ma chronique "Mon bébé vert".

2 thoughts on “Mon bébé vert: la pénurie des pédiatres en Suisse, ou le foutage de gueule?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.