On a regardé… CARNAGE: Swallowing the Past, le docu-fiction d’un futur végane

Dans ce docu-fiction de la BBC, nous sommes en 2067, l’Angleterre est devenue végane, mais le passé et la culpabilité pèsent sur les anciennes générations carnistes…

 

Réalisé par le comique britannique Simon Amstell, ce long métrage se veut moqueur et en effet, chacun y prend pour son grade: antispécistes, activistes, carnistes, youtubeurs, cuisiniers célèbres, …personne n’échappe à l’œil critique d’Amstell.

Parmi le casting, on trouvera toute une panoplie d’acteurs anglais tels que Martin Freeman (Le Hobbit, Sherlock, Fargo), Samantha Spiro (Avant toi, From Hell), Linda Bassett (The Hours, Calendar Girls) ou encore le jeune Alex Lawther (Black Mirror, Imitation Game, Le Monde de Nathan).

La sortie de cette production au printemps dernier a fait pas mal de bruit dans la sphère végane anglophone. La rédac’ de VeggieRomandie se devait donc de visionner ce docu-fiction! Chose faite après un bon petit apéro végétalien au balcon, bien délicieux …mais bon je m’égare.

L’Avis de Valentine

Pour moi ça a été une belle surprise, ça fait du bien de pouvoir rire d’un sujet qui d’habitude m’attriste beaucoup. Ça donne espoir, car c’est un futur tout proche et un scénario plausible je trouve. Et dans le même temps, je me suis sentie profondément impuissante et triste à la fin, parce que je devais retourner dans ma réalité, qui est celle d’un monde non-végane et cruel.

J’ai juste trouvé qu’il était surtout question des animaux terrestres (vaches, cochons, poules,…), et qu’on en oubliait parfois les animaux marins qui sont tout aussi (voire davantage) importants. Je trouve que le message végane omet trop souvent d’insister sur les poissons et autres crustacés qu’on appelle “fruits de mer”, loin d’être des fruits, mais plutôt des trésors de mer. C’est triste que ce message les fasse toujours passer au second plan…

L’Avis de mlle L

Mêlant humour grinçant, grotesque et fine critique, “Carnage” est très plaisant à regarder. J’ai eu ma bonne dose de rigolade, ainsi qu’un point de vue et recul intéressants sur les actions militantistes de la cause animale.

Le tout en me donnant une dose d’espoir, en me disant que peut-être, un jour, ce type de film ne sera pas de la fiction, mais la réalité.

On peut souligner que la narration est accessible à tous-toutes, quelque soit son cheminement actuel, un documentaire qui peut être donc visionné par tout un chacun.

L’avis de Laur

Avec ce film, Simon Arnell signe une petite œuvre d’art en faveur du véganisme. Encore mieux, c’est une œuvre sympathiquement comique qui peint l’absurdité de notre société actuelle et une critique subtile de notre culture, même la monarchie britannique n’est pas épargnée et avec elle est introduit la notion de spécisme sans pour autant le mentionner.
En deux mots: avec beaucoup de grâce, Arnell ridiculise tout le monde, carnistes et véganes.

L’image et la narration ne s’arrêtent jamais plus que quelques instants sur le sujet en sautant avec brio d’une situation à l’autre. Le discours sous-jacent est ainsi présenté subtilement sans froisser personne et parvient de cette manière à planter des graines de réflexion importantes: et si notre culture, qui permet actuellement les atrocités plus graves infligés aux animaux, était sur le point du déclin? Ne serait-ce pas du domaine de l’absurdité de cultiver nos fondements humains sur la torture, l’esclavage, la violence et le meurtre de nos frères les animaux?

Pourtant c’est la situation dans laquelle on vit actuellement, mais Simon Arnell réussi à nous montrer un futur (assez proche) ou cette absurdité n’existe plus et la liberté n’est pas un concept abstrait, mais bien à la porté de tous (présenté sous la forme d’un “triple” – un couple d’amoureux composé de trois personnes – qu’on peut observer dans la première séquence du film).

Verdict: ce “mockumentary” (faux-documentaire) est absolument à voir.

 

Extrait 1: La pièce musicale “Amélie”, où une vache chante son malheur d’être exploitée pour son lait maternel.

Extrait 2: “Maman, j’ai vraiment faim”

 

Réagir à cet article
Partage et fais passer l'info! Facebook 0 Twitter 0 Pinterest 0 Aime cet article 3

VeggieRomandie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *