Featured Manger végétalien Restaurants / Take Away Suisse

Ouverture d’un nouveau restau végane à Genève !

Quand la rédac’ de Veggie Romandie est venue passer quelques heures à Genève en janvier dernier, j’ai dû leur avouer ce que nous, véganes du bout du lac, tentions honteusement de garder secret jusque-là : Lausanne n’a rien à envier à Genève en termes de bon coins véganes. Mais ça va changer ! De nouvelles adresses font leur apparition, et parmi elles : le Café Mutin.

On avait certes quelques adresses pour manger sur le pouce voire éventuellement pour bruncher et on avait commencé à répertorier les endroits vegan friendly, qui n’étaient certes pas entièrement véganes mais qui au moins comprenaient ce qu’on demandait sans froncement de sourcils sceptique et autres moments de flottement gênants.

Mais il nous manquait toujours un « vrai » restaurant, un endroit où on pourrait emmener nos familles, un endroit où on mangerait des plats cuisinés, gourmands et authentiques, et surtout un endroit ouvert en soirée !

Grâce à Maud, Léo et Patrizio, ça va changer ! Dès le printemps, le café Mutin devrait ouvrir ses portes et c’est, comme pour la Crèmerie Végane, Plainpalais qui s’impose comme le quartier où ça bouge !

Nous avons contacté Maud qui nous détaille un peu plus ce beau projet…

Peut-on en savoir un petit plus sur l’équipe du Café Mutin?

Maud : J’ai 33 ans, et je suis arrivée à Genève il y a 4 ans pour reprendre des études d’interprétation et de traduction. Au final, cette voie et ce milieu n’étaient pas faits pour moi. Avec Léo, mon copain, qui a fait des études en relations internationales et en communication à Genève et qui travaillait dans le tertiaire, on s’est mutuellement convaincu de changer d’orientation. Nous étions pendant longtemps végétariens et sommes devenus véganes il y a un peu plus de deux ans pour des raisons éthiques, notamment grâce à la BD « Insolente Veggie » de Rosa B.

Comme nous sommes fans de cuisine, nous nous sommes mis à tester quantité de recettes mais nous étions également frustrés car l’offre végane à Genève nous semblait très restreinte, surtout le soir. Nous avons donc étudié petit à petit la possibilité de nous lancer dans la restauration végane. Il y a environ un an, nous avons rencontré Patrizio, lui-même végane de très longue date et chef cuistot depuis 15 ans, et nous sommes rapidement devenus amis. Patrizio, originaire de Naples, nous a fait découvrir ses délicieuses versions véganes de la cuisine italienne, et nous avons décidé de nous associer tous les trois pour lancer le Café Mutin !

Exemple de plat qui sera proposé au Café Mutin.

On voit sur le wemakeit.com que vous visez une ouverture en mars. Peux-tu nous en dire un peu plus quant à l’avancée du projet ?

M : Nous sommes actuellement en pleine effervescence : il y a énormément de choses à faire et à penser ! Nous avons trouvé l’arcade depuis quelques mois, ce qui n’a pas été une mince affaire.

Pour l’instant tout n’est pas encore réglé, raison pour laquelle nous n’avons pas encore fixé de date d’ouverture, mais nous avons bon espoir de parvenir à ouvrir dans la deuxième moitié du mois de mars.

Il semble important pour vous que le mutin soit plus qu’un resto mais qu’il puisse devenir un véritable lieu d’échange et de culture, et vous semblez tendre à y inclure une démarche zéro déchet, en quoi tout ceci est-il important pour vous ?

M : Dès le début, nous avons envisagé ce projet comme allant au-delà d’une simple activité commerciale. Nous souhaitons que le Café mutin contribue à faire vivre le quartier, que les gens puissent s’y retrouver aussi bien autour d’un café et d’une pâtisserie le matin, que d’un apéro-découverte le soir ou lors d’un brunch le dimanche. Nous voulons aussi organiser des événements (débats-rencontres, projections, etc.) autour de thèmes comme l’antispécisme, la nutrition ou le véganisme en général.

Enfin, il est important pour nous d’avoir une démarche écologique, par respect pour les animaux, les humains et la planète. Cela passe notamment par une démarche de réduction maximale de notre production de déchets et par le fait de privilégier autant que possible des produits locaux, saisonniers et bio.

Exemple de plat qui sera proposé au Café Mutin.

Le lieu de Plainpalais était-il choisi et recherché ou bien êtes-vous « tombé dessus » sous un beau coup de la chance ?

M : Nous cherchions un emplacement relativement central à Genève mais nous n’avions pas défini un quartier en particulier. Dans le quartier des Augustins, nous passions quotidiennement devant une charmante arcade, en nous disant qu’elle serait idéale pour notre projet.

Et nous avons appris cet été que cette arcade était à remettre, donc c’était un coup de chance ! L’arcade se situe au 20 boulevard de la Cluse, à deux pas de l’hôpital cantonal et de la Crémerie Végane, avec laquelle nous nous réjouissons de collaborer !

Soutenir le projet sur WeMakeIt

Nous nous réjouissons de l’ouverture du Mutin qui ne tardera pas à s’imposer comme un haut lieu de la gastronomie ainsi que de la culture antispéciste et végane à Genève et souhaitons beaucoup de succès à Maud, Léo et Patrizio.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.