Chroniques Pas de polo, pas de poney…

Pas de poney, pas de polo: Vegan de soirée

Végane suisse émigrée en Argentine, Tamara B nous conte régulièrement ses aventures avec sa chronique “Pas de poney, pas de polo”


Je vais pas vous refaire le “14 millions d’habitants, forcément tu rencontres de tout” (d’ailleurs je trouve même que le “tout” pourrait être plus varié, mais c’est un autre sujet!).

Mais donc, parmi les choses intéressantes qu’on trouve, je voulais vous parler des soirées vegan et d’un “label” en particulier, Club Seitan. Eh oui, ça porte bien son nom.

Crédit photo: Club Seitán
Crédit photo: Club Seitán

L’idée des soirées m’a parue intéressante parce que c’est un moyen assez cool de se regrouper entre omnivores, veg et vegan, un peu à l’opposé d’une idée d’austérité que certains omnivores attachent au véganisme!

Donc ici, c’est le contre-pied: un bar, des concerts, des stands de bouffe vegan incroyable (sandwiches, empañadas, pizzas, donuts… tout super bon et avec une super bonne gueule, de quoi titiller les omnivores et faire plaisir aux veg), la fête jusqu’à 4h du matin, la bière, tout ça.

Les soirées sont organisées à peu près une fois par mois par un groupe de potes avec l’idée que ce soit un moment cool, avec des bonnes choses et vraiment ouvert. D’ailleurs pour ça, ils organisent même un groupe whatsapp pour que ceux qui viennent seuls fassent plus facilement connaissance.

La dernière soirée c’était le 12 octobre, il y avait 3 concerts, 9 stands de bouffe, t-shirts etc, et pas mal de monde!

Je trouvais assez chouette cette idée de donner une autre image du véganisme sans grand prosélytisme lourd, de manière détendue, comme ça, et en montrant les côtés enviables de la chose.


Mais des copains d’ici n’étaient pas tellement d’accord avec moi: ils trouvaient que l’information manquait, et ce manque les embêtait. Ils trouvaient qu’il devrait y avoir du contenu, des éléments, et sans ca la chose leur paraît un peu vide. Discussion intéressante, finalement très liée à comment on amène l’idée autour de nous.

Et vous, vous en pensez quoi?

Réagir à cet article

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *