Lifestyle Portraits & Interviews

[Portrait] La chocolatière enchanteresse de La Loba

Qui n’aime pas le chocolat? Peu de personnes se manifestent à cette question. Et apparemment, encore moins après avoir goûté celui d’Ella, chocolatière qui concocte ses gourmandes créations à Ecublens, dans un laboratoire de cuisine partagé.

Le temps de quelques heures, j’ai eu la chance d’entrer dans son monde, tout en poésie et authenticité, et d’assister à la création en live de ses « Blueberry Burst », des rochers au chocolat noir contenant des myrtilles fraîches, et décorés pour l’occasion de graines de grenades… Une après-midi wow, en somme, que je vous partage ici.

Le chocolat s’est présenté dans ma vie comme un lien de ralliement, un lien humain. Un plaisir simple, facile, naturel.
– Ella

Hello Ella, raconte-nous un peu ton histoire, comment tout à commencé?

Vivant aux Etats-Unis pour y faire de la musique, j’ai très vite constaté que le chocolat qui y était vendu avait mauvais goût. Ce qui était dur car pour moi: le chocolat c’était un petit plaisir quotidien…

Heureusement, ma mère m’en envoyait en catimini depuis la Suisse – ce qui est interdit par la loi américaine, mais elle s’en fichait royalement ! – et j’organisais chez moi, entre amis, une dégustation de chocolat. On a commencé à m’appeler Madame Chocolat, on me parlait du film Chocolat, que je n’avais pas vu.

Puis, du jour au lendemain, j’ai tout quitté. Faire de la musique m’avait isolée. J’ai eu besoin de me reconnecter, je suis partie sans réfléchir, et je suis rentrée en Suisse, à Lausanne. Et dans l’avion, j’ai finalement regardé le film Chocolat… et un mois plus tard, j’entamais un stage chez un chocolatier.

J’ai appris énormément de choses. Quand je me suis lancée, en deux semaines, le succès était déjà au rendez-vous… ça a pris comme une traînée de poudre!

la-loba-chocolat-suisse-artisanal-vegan-veggieromandie_7
La louve, symbole du chocolat La Loba

J’ai choisi le logo, inspiré par le livre qui est ma bible, Femmes qui courent avec les loups, de Clarissa Pinkola Estés. Un ami graphiste m’a aidée. Je me suis sentie comme dans un conte de fées…

la-loba-chocolat-suisse-artisanal-vegan-veggieromandie_4
Ella dans son laboratoire

Pourquoi des chocolats spécifiquement végétaliens?

En créant mes chocolats c’était évidement pour moi de faire du chocolat végane; j’étais tellement marquée par le système alimentaire américain… En tant qu’européenne, j’ai énormément souffert de la qualité de la nourriture américaine, même bio. En Suisse, on est vraiment privilégié.

J’ai fait beaucoup de recherches pour remplacer le sucre blanc, le lait de vache, le beurre de vache, la crème… Je n’aime pas le goût des chocolats qui contiennent ces ingrédients, ça me déplait, je trouve toujours trop sucré, trop riche, toujours « trop ».

Je me suis dit, défais tout ça, si ça te plaît à toi, ça plaira forcément à d’autres gens.

Quelle est la philosophie éthique de La Loba?

Le chocolat apprend le respect, et le rapport à la Terre. Aujourd’hui, on vit dans un monde sans queue ni tête. Quand on investit, tout est excessivement cher, alors qu’on veut faire du bien à la planète. C’est si peu encourageant.

Mais j’ai fait ce choix. Je ne peux pas vendre du chocolat végane et fairtrade, et le mettre sous PVC (ndlr: plastique décrié pour ses risques toxiques, couramment utilisé)! Je préfère ne pas en faire. C’est contre mes principes, mes valeurs.

la-loba-chocolat-suisse-artisanal-vegan-veggieromandie
Début du processus: fonte du chocolat noir
la-loba-chocolat-suisse-artisanal-vegan-veggieromandie_1
Le chocolat doit être fondu à la bonne température, pendant un temps bien défini.
la-loba-chocolat-suisse-artisanal-vegan-veggieromandie_3
Après l’incorporation des myrtilles et des graines de grenade: le façonnage organique du chocolat
la-loba-chocolat-suisse-artisanal-vegan-veggieromandie_5
Le résultat final. des magnifiques rubis sur un fond de Terre

Quelles sont tes inspirations?

J’ai toujours été très curieuse, j’adore observer, découvrir des épices, j’achète, je mange et j’essaie. Pour moi, cuisiner c’est une aventure des sens. En goûtant, ça m’inspire des voyages, des odeurs, des gens…

Par exemple, une de mes dernières barres, qui est aux baies roses du Brésil, je l’ai appelée « La Déclaration d’Amour », elle fait vraiment cet effet de déclaration d’amour.

C’est une barre de chocolat très fine, cassée de manière organique. Ce qui est très important pour moi: aucun bout ne se ressemble, je les casse toujours en vrac, car je n’aime pas les moules.

Cela fait partie de mon message: on est tous parfaits dans notre imperfection.

Merci Ella!


Envie de goûter? Ella sera présente avec ses chocolats lors de notre Mini Marché de Fin d’Année le mercredi 14 décembre à la Datcha au Flon, Lausanne, de 15h30 à 20h. Ou à commander sur son site:

www.lalobachocolatiere.com

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *