Carnet de voyage vegan Lifestyle

Récit : mon expérience de volontariat auprès des tortues en Grèce

Cet été je suis partie 4 semaines en Grèce avec l’association Archelon où j’ai participé à une mission de volontariat avec des tortues marines et c’était GÉNIAL !

Le plus grand projet de l’association avec le plus de nids est à Zakynthos où j’ai eu la chance de me rendre, mais ils ont aussi des projets au Péloponnèse, en Crète et un « centre de secours », une sorte d’hôpital pour tortues à Athènes.

L’association en question s’appelle Archelon et existe depuis 1983. C’est une association non gouvernementale dont le principal objectif est de protéger les tortues marines, leurs nids et leur habitats. Archelon a différents projets en Grèce.

Bien que les tortues nagent dans les mers et les océans depuis plus de 200 millions d’années (oui en même temps que les dinosaures !), leur survie est de plus en plus menacée depuis que l’homme a pris d’assaut le bord de mer. Une tortue marine pond de 80 à 120 œufs par nid, or seule une sur mille réussi à atteindre l’âge adulte.

Comme tout animal vivant sur cette planète, les tortues sont essentielles au bon maintien de l’écosystème tel qu’on le connaît. En effet, ces charmants reptiles se nourrissent de petits animaux lesquels se nourrissent d’algues, ces dernières permettent d’éviter l’érosion des sols marins. Donc, si on récapitule, sans les tortues, les belles plages telles qu’on les connaît ne seraient plus.

Triste constat, n’est-ce pas ? C’est pourquoi Archelon fait tout son possible pour éviter la catastrophe, même si ce n’est pas encore gagné. En effet, leur habitat entier est dorénavant envahi par des milliers de touristes, que cela soit en mer où des tours sont organisés pour les «observer » ou encore sur la plage où les chaises longues sont des barrières infranchissables pour les tortues qui cherchent à pondre, être une tortue en Grèce n’est définitivement pas de tout repos.

Mission bénévole

En tant que volontaire à Zakynthos, notre travail consistait notamment à informer les touristes et à leur proposer d’adopter un comportement respectueux des tortues, en leur demandant par exemple de ne pas marcher à l’arrière de la plage où se trouvent la plupart des nids.

Une autre partie du travail, la plus importante, est celle de contrôler les plages. Tous les matins, une partie des volontaires se rendait sur la plage dans le but de prendre note de l’activité reproductrice des tortues et de protéger les nids.

J’ai eu la chance d’arriver entre deux périodes : celle de la nidation et celle des naissances. Les plages étant fermées la nuit pour que les tortues puissent pondre en paix, j’ai été extrêmement reconnaissante de l’autorisation spéciale qui nous était accordée, car j’ai eu l’opportunité d’observer le processus de nidification, un moment magique à 3 heures du matin, sous le ciel étoilé. Puis, durant mes deux dernières semaines, j’ai aussi eu la chance de voir des petits sortir de leur nid, un moment incroyable !

Être volontaire pour Archelon c’est beaucoup de travail, beaucoup de marche, beaucoup de traces de tortues à effacer, mais c’est aussi des belles rencontres avec d’autres volontaires qui se préoccupent aussi de l’avenir de notre planète.

Equipe bénévole

La vie quotidienne au camp

En ce qui concerne la nourriture, parce qu’on va pas se mentir c’est important, le camp en lui-même n’était pas vegan, mais on était au moins cinq à l’être et il y avait beaucoup de végétariens, ce qui d’ailleurs semble assez logique quand on y pense. Je vous recommande un bon niveau d’anglais si vous souhaitez vous aussi partir en mission.

Je ne peux que vous enjoindre à y participer !

Envie de t’engager ? Pour plus d’informations je te laisse visiter leur site.

Crédits photos : Sarah Chevalley

Commente cet article

A propos de l'auteur-e

Sarah
Sarah
Salut ! Moi c’est Sarah, je suis étudiante en psychologie et je suis végane depuis bientôt 3 ans, en partie grâce à Veggieromandie.ch et à ma participation au challenge du mois végane en novembre 2015. Vous retrouverez ici des articles sur mes découvertes du moment dans le monde végane suisse, des conseils de cuisine pour étudiants fauchés, des astuces beautés, et pleins d’autres choses auxquelles je n’ai pas encore pensé mais qui viendront petit à petit compléter la liste. Enjoy !