Actus Suisse

Slutwalk – La Marche des Salopes contre les violences sexistes et sexuelles

Une marche a lieu ce samedi à Genève pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles. Cette violence envers les femmes est, malheureusement, bien ancrée dans notre société, tout comme la violence envers les animaux – où, là-aussi, elle vise particulièrement les spécimens femelles.

Une occasion de souligner que la lutte sociale végane peut englober le combat féministe. En effet, il n’est pas rare de rencontrer des antispécistes également sensibles au mouvement antisexiste; ce qui n’est pas étonnant, vu la similitude de ces types d’oppressions.

Et pour les véganes qui participeront à cette Slutwalk, bonne nouvelle: la nourriture proposée à cette occasion sera végétalienne.

Pour en savoir un peu plus sur cette (dé)marche, nous avons posé quelques questions à Alicia Ségui, du comité Slutwalk Suisse.

Hello Alicia, la première Slutwalk en Suisse a eu lieu en 2012, qu’est-ce qui a changé depuis?

On pourrait voir deux changements.

Déjà au niveau de nos actions, nous nous tournons plus vers des actions de terrain, comme nous l’avons fait au 1er Mai par exemple, où nous avons tenu un stand de témoignage à la Makhno, après le défilé, ou comme nous le ferons cet été, lors de notre participation à CinéTransat, le jeudi 11 août.

Ensuite, nous avons l’impression que de plus en plus de personnes commencent à nous connaître et à nous soutenir, et nous en sommes ravies.

1er Mai
1er Mai – CRÉDIT PHOTO: SLUTWALK SUISSE

Selon vous, comment tout un chacun peut agir au quotidien pour faire avancer les choses ?

Cela passe par tout un tas de choses. Par exemple, pour les parents, le fait d’apprendre aux garçons à respecter les femmes et à leur expliquer l’importance du consentement dans les relations (quelles quelles soient).

Egalement, il est important de réagir lorsque nous voyons une agression et de ne pas juger les victimes/survivantes.

La faute est toujours du côté de l’agresseur.

Il faut aussi se rendre compte qu’il est difficile de parler d’une agression sexuelle et donc il est primordial de respecter, quelle qu’elle soit, la volonté des victimes/survivantes.

Comment êtes-vous organisé.e.s au sein de l’association?

Le mouvement Slutwalk Suisse ou Marche des Salopes est né en 2012. A son origine, il a rassemblé des militantes lausannoises ayant participé à une marche de nuit et des militantes genevoises rassemblées autour de témoignages sur le viol.

En matière de fonctionnement, nos réunions sont ouvertes à tous et toutes, ont lieu en moyenne une fois toute les deux semaines et nous essayons de travailler de la manière la plus horizontale et transparente possible.

Selon nous c’est quelque chose de particulièrement positif car cela permet à des personnes de pouvoir s’impliquer comme elles le souhaitent et d’oser venir à notre rencontre, sachant que leurs opinions seront prises en compte (dans la mesure où elles respectent notre charte).

Le programme de la SlutWalk est bien sympa, peux-tu nous parler des points forts?

C’est la première année que nous organisons une BeFortE et on attend impatiemment de voir ce que cela va donner. L’idée c’était de sortir d’une logique d’entre-soi et de permettre à tout le monde de pouvoir participer à l’élaboration du matériel pour la manifestation (pancartes, banderoles, t-shirt sérigraphiés etc.).

Et puis finalement on a encore plus ouvert l’événement et on aura un atelier pour les enfants, des performances de slam, chanson et théâtre… On pense que ça peut vraiment être très chouette et aussi nous permettre de faire connaissance avec les personnes qui sont intéressées par ce que nous faisons, dans un autre cadre que celui du stress de la manifestation.

Evidemment, la Marche suivie des témoignages est toujours un point central. Nous souhaitons visibiliser et dénoncer la culture du viol et pour cela nous devons occuper l’espace public, affirmer notre place et notre indignation mais cela permet également de montrer toute la solidarité qui nous lie avec toutes les personnes qui viennent et qui nous rend toujours plus fortes.

Murs de témoignages - Crédit photo: Slutwalk
Murs de témoignages – Crédit photo: Slutwalk Suisse

Durant l’événement, de la nourriture végétalienne sera proposée, pour un goûter et un pique nique vegan. est-ce que des cuistots bénévoles sont bienvenu.e.s pour aider à la préparation des mets?

Oui c’est toujours volontiers pour des coups de main! Vous pouvez nous écrire sur notre page Facebook ou alors par mail: slutwalksuisse@gmail.com.

D’ailleurs, pour parler de véganisme, est-ce que suivre ce mode de vie/lutte sociale entre dans une démarche logique et cohérente avec les objectifs de l’association? ou est-ce plutôt un concours de circonstances?

On est plusieurs dans le comité à être végé / véganes et on a aussi plusieurs militantes qui le sont donc le but principal c’était que tout le monde puisse manger :).

Mais de manière générale, nous trouvons ce combat légitime et nous le soutenons comme nous pouvons.

Un petit mot sur les autres projets de Slutwalk Suisse?

On se voit le 11 juillet à CinéTransat!

Merci Alicia!

- Visuel par Clémentine G -
– Visuel par Clémentine G –

Programme 10 juin

Après-midi “family-friendly” et soirée “BeFortE, sois Strong” au théâtre de l’Usine – Genève
16:00 – 22:00 & more

Programme 11 juin
15:00 – Départ Place de la Navigation, Genève
16:30 – Arrivée Place de Neuve, témoignages
20:00 – Soirée à la Makhno (l’Usine)
Infos complètes sur le site Slutwalk Suisse

 

Réagir à cet article
Mlle L

Grande curieuse, amoureuse en cuisine, baroudeuse à petit budget. Créatrice de VeggieRomandie.ch – Organise des sessions de dessin Draw&Drink

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *