Actus Cause animale Suisse

Suisse: motion « anti-loup » rejetée

La motion souhaitant que la chasse au loup soit autorisée sans restriction en Suisse a été rejetée hier par le Conseil des Etats.

René Imoberdorf, déposant de cette motion, souhaitait inscrire le loup parmi les espèces pouvant être chassées, ce qui est contraire à la Convention de Berne et la Constitution Suisse.

En effet, l’article 78 alinéa 4 de la Constitution fédérale demande aux autorités, au Parlement, de protéger les espèces menacées d’extinction.

Grâce au travail des associations de protection de l’environnement – Pro Natura, WWF, Groupe Loup Suisse – et d’une pétition en ligne, de nombreuses données sur le loup ont été communiquées et des pressions ont été faites pour ne pas donner suite à cette demande.

Le Conseil des Etats a refusé par 26 voix contre 17. Extraits des réactions au Conseil des Etats:

Cette motion, excessive et déraisonnable, est contraire à notre Constitution.
Robert Cramer

[…] j’ai vu une statistique montrant que, pour un mouton qui meurt sous les crocs des prédateurs, il y en a environ dix qui meurent de maladies et d’accidents. Donc, il ne faut pas nous laisser croire que le loup est le responsable de tous les malheurs du monde et de certains cantons alpins.
Didier Berberat

Oui, dans la nature c’est ainsi, les animaux mangent des animaux.
Doris Leuthard

Lire le procès-verbal complet de la séance du Conseil des Etats

Pas hors de danger

Cependant le loup n’est pas hors de danger.

Une révision de la loi sur la chasse est déjà en cours d’élaboration pour, hélas, faciliter les tirs de loups. Il devrait être possible d’abattre le canidé dans une région où « rôdent des meutes » causant des « dommages aux troupeaux » et compromettant « la bonne répartition de la faune sauvage, la sécurité publique ou l’exploitation touristique ».

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.