Suisse

Tomates Urbaines: un projet pour la libre utilisation, la disponibilité et la diffusion des semences

Ramener la diversité végétale dans nos jardins et balcons: une mission portée par un nombre grandissant de cultivateurs en herbe et agriculteurs. Plusieurs fondations et associations oeuvrent en France et en Suisse afin de rendre les semences anciennes au goût du jour.

L’association française Kokopelli fait par exemple un travail formidable, en militant pour la libération des semences et pour la protection de la biodiversité alimentaire.

Plus près de chez nous, le projet “Tomates urbaines” de ProSpecieRara fait partie de ces initiatives, et invitent les citadins à prendre part à cette mission.

Interview de Claudia Steinacker Chollet, collaboratrice de la Fondation suisse pour la diversité patrimoniale et génétique liée aux végétaux et aux animaux, et collaboratrice de la campagne Tomates Urbaines.

Bonjour Claudia, Quand le projet “Tomates urbaines” a-t-il étÉ lancé?

Le projet a été lancé en 2013 en Suisse allemande, et en 2014 en Suisse romande, où il a rencontré un vif intérêt.

Est-ce que les gens qui ont un petit balcon peuvent se lancer dans les tomates – ou plus généralement dans les plantations – urbaines?

Absolument! C’est justement le public cible de notre campagne. Les légumes urbains doivent également investir les petits espaces, afin de faire connaître leurs vertus et leur rareté.

Car oui, notre travail consistant à sauvegarder des variétés de légumes menacées, la campagne allie santé-reverdissements et sauvegarde de notre patrimoine agricole menacé. Les personnes qui cultivent un jardin sont également intéressées et feront de belles découvertes.

Exemple de variétés revalorisées.
Exemple de variétés revalorisées.

Quels types de plantes/variétés peut-on retrouver dans le kit?

De 2013 à 2015, nous proposions que des tomates. Car c’est une espèce « facile » à faire pousser (il faut quand même se documenter et bien suivre ses plantons) et on peut récolter aisément les graines sur les fruits (il s’agit d’une espèce autogame, qui ne se croise pas avec d’autres variétés ou espèces).

Nos guides étape par étape fournis permettent de se familiariser avec la culture.

En 2016, nous avons décidé d’élargir l’offre à trois espèces: tomates/poivrons/laitues, les trois munis de guides avec les spécificités liées à la récolte des semences (car l’idée est bien là: faire ses propres semences et les distribuer plus loin/les garder pour l’année suivante).

Toutes les variétés conservées et sauvegardées par ProSpecieRara sont dites « fixées », c’est-à-dire que les semences sont fertiles et donneront les mêmes caractères que les parents, contrairement aux Hybrides F1.

Variété de fraise.
Variété de fraise.

Jusqu’à quel moment peut-on planter ces graines?

La saison des semis est à présent terminée. On sème les tomates et poivrons en février/mars, afin d’avoir des plantons à la mi-mai, qui seront ensuite replantés à l’extérieur pour tout l’été. Les laitues peuvent être semées de manière échelonnée, afin d’avoir de quoi faire tout l’été….Mais cela dépend évidemment de la place à disposition!

Pour un plant de tomate, on compte un bac à fleur de 30×40 (prof.) idéalement. Pour les laitues, elles n’ont pas trop besoin de profondeur, mais elles s’élargissent!

L’année passée une foire à la tomate a été organisée à Lausanne, la retrouvera-t-on aussi cette année?

Oui, c’était la Fête des Tomates-Urbaines, en lien avec la campagne du même nom, que nous avons greffée au marché d’automne de ProSpecieRara.

Grâce à la Ville de Lausanne, nos projets de conservation peuvent être diffusés. Cette année 2016, on retrouvera le projet des Légumes-Urbains au marché d’automne de Sauvabelin, le 11 septembre de 9h à 17h, au Signal de Sauvabelin.

foire-tomates-lausanne
Fête des Tomates Urbaines en 2015.

Autres événements à partager?

Nous venons de finir les marchés de plantons, sur lesquels on pouvait retirer une tomate grâce au bon fourni dans les kits de démarrage. Et bien entendu, acheter toutes sortes de légumes, dont beaucoup de variétés anciennes de tomates. Sur ces fruits-là, on peut prélever les semences pour en faire ses réserves pour l’année prochaine.

Notre fournisseur était Bioplants à Lonay. Il a peut être encore des plantons en vente. Sinon, les Brico-Loisirs de Coop vendent également des variétés anciennes. Il faut veiller à acheter des plantons avec le Logo ProSpecieRara.

Nous essayons d’offrir toutes sortes de visites/cours/marchés aux personnes intéressées. Le prochain étant le marché d’automne de Sauvabelin. D’ici là, découvrez notre programme de l’été!

tomates-urbaines-sauvabelin-2015
Fête des Tomates Urbaines en 2015.

Un petit mot sur ProSpecieRara?

La fondation ProSpecieRara, outre ses projets autour des légumes, travaille également à la conservation des variétés anciennes de petits fruits (fraises, groseilles, groseilles à maquereaux, etc), ainsi que les variétés de fruitiers.

Nos vergers de collection sont des sources précieuses de greffons pour celles et ceux qui recherchent du matériel de la variété que possédait grand-papa au verger!

Celles et ceux qui souhaitent découvrir la palette (plus de 600 variétés) de semences, peuvent devenir membres (70.- /an) et obtenir gratuitement des pochettes de semences de leur choix. Une aubaine pour de belles découvertes!.

Nous avons également une page Facebook des Tomates-Urbaines, où on trouve des trucs et astuces de culture et beaucoup d’informations. On peut également y poser ses questions.

 

Merci Claudia!

 

Commente cet article

A propos de l'auteur-e

Luisa
Grande curieuse écolo, amoureuse en cuisine, parfois baroudeuse (à petit budget). Créatrice de VeggieRomandie.ch - Organise des sessions de dessin Draw&Drink