Lifestyle Portraits & Interviews Suisse

Une romande lance la version veggie du Passeport Gourmand

Vous connaissiez le Passeport Gourmand ? Et bien le VegiPass c’est à la fois un guide et un carnet de réductions pour de nombreux lieux végétariens et véganes en Suisse. La première édition est sortie dernièrement pour le plus grand bonheur de bon nombre d’entre nous!

A cette occasion, nous avons souhaité découvrir comment les créateurs de ce carnet de bons de réductions vegi-vegan friendly ont vécu et mis sur pied un tel projet de création.

Bonjour Nathalie, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Nathalie Piller, j’ai 33 ans. Je suis de langue maternelle suisse-allemande mais fribourgeoise pure souche.  Prof de yoga et passionnée par sa pratique, je suis avant tout une maman d’une merveilleuse petite fille de sept ans. J’aime la nature, les animaux et les choses simples de la vie qui me procurent beaucoup d’énergie.

Etes-vous vous-même végétariens ou véganes ?

Oui, mon mari était végétarien avant moi et je m’y suis mise aussi il y a environs 6 ans. Depuis notre famille est végane mais nous continuons à nous régaler car j’adore cuisiner et mon mari pense que j’ai du talent !

Comment en née l’idée de créer un VegiPass ?

Nous avions toujours des réticences à aller manger au restaurant car nous nous sommes trop souvent retrouvés avec des assiettes d’accompagnements ou simplement des pâtes à la sauce tomate. Nous avons donc décidé d’aider les autres personnes dans notre cas en créant un guide de restaurants et autres adresses vegi-vegan. L’idée à fait chemin et au mois de novembre 2017 nous avons décidé de nous lancer… Pif paf pouf… Le business plan était sur pieds et tenait la route !

Aviez-vous déjà de l’expérience dans l’entrepreneuriat ?

Non, et c’est pour ça que cette aventure était complètement folle. J’ai appris des centaines de choses mais c’est ma passion et ma conviction pour le véganisme qui m’a aidé à surmonter beaucoup d’épreuves. J’ai aussi eu la chance de pouvoir compter sur des connaissances qui avaient fait des études dans l’entrepreneuriat ou avaient déjà des expériences en création d’entreprise. Donc leçon n°1 : savoir s’entourer.

Comment avez-vous choisi vos partenaires ?

J’ai rencontré plus de 250 tenanciers d’établissements entre Genève et Zurich. Et je suis allée dans chacun des lieux qui sont dans le VegiPass. J’ai beaucoup écouté mais heureusement la plupart des gens étaient simplement sur la même longueur d’onde que moi ! La sélection s’est faite en faisant d’interminables recherches sur le web (c’est aussi ce que nous voulons éviter aux clients du VegiPass) mais aussi en posant la question à des locaux afin de savoir dans quels restaurants ils aimaient aller et lesquels ils recommanderaient.

Comment se sont passées les rencontres avec les restaurateurs ?

Dans les grandes lignes, l’accueil était plutôt excellent. Il y a toujours des gens qui ne croient pas à ton projet, mais il faut simplement travailler dur pour leur montrer le résultat et nous espérons qu’ils changeront d’avis pour l’édition 2020 !

Qu’est-ce que vous souhaitez transmettre avec ce guide ?

Premièrement, je souhaite donner accès aux personnes vivant en Suisse à toutes ces merveilleuses adresses sans qu’ils aient à devoir faire de fastidieuses recherches sur le web à chaque fois qu’ils souhaitent aller manger au restaurant.

Deuxièmement, je souhaite montrer aux gens qui pensent que les véganes ne mangent que de l’herbe que cette idée reçue est totalement fausse. On peut se régaler avec la cuisine végane et le VegiPass est là pour le démontrer. Je dis toujours “la cuisine végane c’est comme le sexe, s’il n’y a pas de plaisir c’est que ça n’est pas bien fait.”

Troisièmement, je veux offrir une visibilité supplémentaire aux restaurants et autres partenaires car ils ont un mode de vie qui va à 100 à l’heure et ils n’ont pas le temps de faire du marketing pour leur établissement. Je veux leur offrir une présence sur le web sans qu’ils n’aient rien à faire. Ils méritent tous d’être connus et mieux connus.

Avez-vous déjà eu des retours de vos clients ?

Oui, une tonne de retours et pour le moment tous les retours sont très positifs. Je vous laisse imaginer le bien que ça fait que de recevoir tant de louanges sur le travail fourni ces 12 derniers mois. Je commence à être fière du travail accompli et de mon grain de sel apporté au mouvement « plant-based » en Suisse.

Le VegiPass ne regorge pas uniquement de bonnes adresses pour manger, mais également des centres de yoga et des magasins, pourquoi ce choix ?

J’ai réfléchi à la manière dont nous vivions et j’ai simplement essayé de reproduire ceci dans le VegiPass. Je voulais faire un guide « lifestyle » qui pouvait donner les clés d’un mode de vie sain et respectueux sans se casser la tête. C’est pourquoi le yoga est aussi présent, étant moi-même passionnée je souhaitais aussi l’intégrer dans mon projet. Car comme on le dit :

« Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras jamais à travailler un seul jour de ta vie ».

Pouvez-vous nous raconter comment vous avez vécu ce projet de la conception au produit fini ?

Un ascenseur émotionnel sans précédent ! Des jours tu as envie de tout bazarder parce que rien ne fonctionne et que personne n’est réceptif à ton projet et le lendemain tu as envie de crier sur les toits que tu es la personne la plus heureuse sur terre parce que tout te sourit !

Il ne fut pas non plus simple tous les jours de concilier mon travail, mon rôle de maman, mon école de yoga et les 3 classes de yoga (que je donne chaque semaine) avec cette mission entrepreneuriale. Mais l’ambition, la passion et mes proches m’ont donné beaucoup de force pour surmonter les moments difficiles.

Et ne dit-on pas que l’objectif c’est le chemin, pas la destination ?

Pouvons-nous déjà nous réjouir pour une édition 2020 ?

Il est encore un peu tôt pour s’avancer, la première édition est « jeune » de 45 jours et je dois avoir un peu plus de recul pour pouvoir planifier la seconde édition, même si ça n’est pas l’envie qui manque… Nous pourrons prendre une décision au mois de février quant au futur du projet.

Un endroit en particulier pour lequel vous avez eu un coup de cœur ?

Je les aime tous et ils valent tous le détour car ils ont tous des options végétariennes et/ou véganes à la carte. Il est extrêmement difficile d’en citer un car selon moi chaque partenaire présent dans le VegiPass 2019 fait un excellent travail.

Ils prennent tous soin d’élaborer des plats respectueux des animaux et l’écologie est également souvent au centre des préoccupations de nos partenaires.

Je peux recommander aux détenteurs du VegiPass de planifier quelques escapades dans des villes voisines afin de coupler découvertes culturelles et gastronomiques. Je vous souhaite à toutes et tous de belles découvertes !

Le VegiPass, comment ça marche ?

Tu achètes ton guide pour CHF 79.- et tu reçois ensuite ton VegiPass quelques jours plus tard dans ta boîte aux lettres. Il te suffit ensuite de l’activer sur notre site et tu profites de rabais (50% pour 2 personnes / 33% pour 3 personnes / 25% pour 4 personnes / 20% pour 5 personnes). Le rabais est valable sur la nourriture et la consommation des boissons est obligatoire et exclues du rabais.

Pour profiter du rabais il te suffit d’appeler le restaurant, réserver en annonçant ton VegiPass et le donner au partenaire à ton arrivée. Il apposera son tampon sur sa page et t’accordera le rabais au moment de régler.

Tu peux profiter une fois d’une remise auprès de chacun des 102 partenaires à Lausanne, Genève, Fribourg, Berne, Thoune, Bâle ou encore Zürich. On peut acheter le VegiPass principalement en ligne sur notre webshop vegipass.ch mais également chez certains de nos partenaires :

Merci Nathalie d’avoir accepté notre interview et de nous avoir fait partager votre belle aventure ! Nous nous réjouissons toutes et tous de tester et découvrir les nombreux établissements présents dans le VegiPass. Nous vous souhaitons beaucoup de succès et espérons vous retrouver pour la prochaine édition !

Pour retrouver toutes les infos sur le VegiPass rendez-vous sur www.vegipass.ch et également sur Instagram & Facebook.

Tu apprécies nos articles, recettes, astuces.. ?
Soutiens notre webzine indépendant avec un pourboire 🙂
Nous soutenir en cliquant ici

Commente cet article

A propos de l'auteur-e

Keziah Perez
"La sensibilité n'est pas une fragilité, c'est l'incapacité de rester superficielle, c'est aller toujours au fond des choses, des émotions, des personnes. C'est remettre en question ce qui nous entoure et partager le meilleur autour de nous."