Un tout premier Festival Vegan à Genève!

On en rêvait depuis longtemps en jalousant les parisien.ne.s et les lyonnais.e.s, l’association Urban Vegan Genève l’a fait : la ville du bout du lac accueillera son premier festival végane !

Active depuis le début de l’année, l’association qui promeut le véganisme à Genève se mobilise cet automne pour organiser le premier festival végane de Romandie les 20 et 21 octobre prochains, à la Salle Centrale de la Madeleine.

Au programme, des conférences sur des thèmes variés allant de la nutrition à l’aspect éthique du véganisme, la présence de nombreux exposants en lien avec la nourriture végétalienne mais également des cosmétiques et de la mode végane ainsi que plusieurs ateliers d’initiation à la cuisine végane ou au yoga. Une programmation riche et variée, s’étendant sur deux jours et gratuitement !

Nous avons pu contacter Danièle et Maica d’Urban Vegan Genève pour en savoir plus sur leur démarche et sur la mise en œuvre d’un tel projet.

Danièle et Maica d’Urban Vegan Genève

D’où vous est venue l’idée de mettre un tel projet en œuvre ?

Nous avons beaucoup aimé le concept du Veggie World qui a lieu à Paris, Lyon, Zurich… et nous pensons que Genève se doit d’avoir aussi un évènement de ce genre pour que le grand public puisse avoir accès à certains produits qui ne sont pas forcément connus en dehors du milieu “végane”. Sans parler de l’information générale sur ce qu’est le véganisme au quotidien.

Avec nos petits moyens, nous avons donc décidé de lancer ce projet en espérant que cela prendra de l’ampleur pour les prochaines années.

Nous sommes très contentes de l’accueil reçu jusqu’à présent. Autant par les participants que par le public que nous avons rencontré lors des stands tenus cet été mais aussi par LUSH qui a accepté de nous soutenir.

Le festival prévoit des conférences d’intervenants variés : pourriez-vous nous dire 2-3 mots sur chacun d’entre eux ?

Le Café Cacahuète est un café/restaurant avec options véganes (ndlr : rue de Lausanne 60, 1202 Genève). On peut aussi y trouver certains produits tels que les fromages New-Roots qui seront également présents au festival.

Les fromages New Roots 100% véganes et bio

Alive est un centre de yoga/pilates, restauration végane à l’emporter ou à manger sur place (ndlr : rue des barques 2, 1207 Genève).

Beyond Eat est un food truck végétalien sur Genève.

Julien Gaspoz est un photographe et conférencier et parlera de la production du lait animal.

La société végane francophone est une organisation à but non lucratif basée à Paris qui informe sur le véganisme et tout particulièrement sur la B12.

Le studio SoHam est un centre de yoga et arts martiaux (ndlr : 23 rue du Prieuré, 1202 Genève). Ils organisent régulièrement des stages de yoga avec brunchs véganes.

Le Dr. Will Tuttle est conférencier, écrivain et philosophe. Il a publié le livre “Nourrir la Paix”, aux Editions l’Âge d’Homme – Collection V.

Will Tuttle et Julien Gaspoz.

Comment les avez-vous sélectionnés ?

Café Cacahuète, Beyond Eat, Alive et la Société végane francophone tiennent un stand pendant le festival. Nous avons pensé que ce serait une occasion pour eux de se faire connaitre un peu plus par le biais d’un atelier ou d’une conférence. Tous ont accepté le challenge proposé.

Soraya de Studio Soham connaît personnellement Maica ainsi que les responsables du Café Cacahuète. Elle s’est proposée pour un cours de yoga en matinée. Nous avons trouvé l’idée très attrayante surtout qu’il sera suivi par un atelier petit-déjeuner samedi matin.

Nous connaissons Julien Gaspoz par le biais de l’association PEA (Maica en fait partie en tant que membre et anciennement bénévole). Il s’est occupé des photos pendant nos conférences. Il en sera de même pour la conférence donnée par Will Tuttle. Nous lui avons demandé s’il voulait faire une mini conférence sur le lait animal, ce qu’il a rapidement accepté.

A-t-il été difficile de mobiliser du monde ?

Non cela n’a pas été difficile. Nous avons privilégié des exposants locaux pour cette première édition avec lesquels nous avions déjà été en contact puisque nous organisons tous les premiers dimanches du mois des Vegan Brunchs durant lesquels ces mêmes exposants ont déjà fait des présentations de leurs produits véganes, notamment de jeunes entrepreneurs ou artisans genevois et/ou romands.

Vous avez choisi d’organiser un festival entièrement gratuit pour le public, contrairement aux Veggie World de Paris ou de Lyon par exemple, qui coûtent une dizaine d’euros par jour, est-ce un calcul risqué ? Ou la gratuité était-elle un pré-requis pour vous ?

Nous avons choisi la gratuité pour attirer le plus de public possible, surtout pour la première édition.

Avez-vous rencontré des obstacles, des oppositions au moment de mettre en place un tel projet ? Par exemple au moment de chercher un lieu pour le festival… ?

Pas de réels obstacles non.

Il est clair toutefois que le local a été choisi en fonction de nos possibilités financières, très réduites en raison de la « jeunesse » de notre association. Nous espérons, pour de prochaines éditions, avoir des locaux plus grands afin de faire venir plus d’exposants.


Nous remercions Urban Vegan Genève pour leurs réponses et vous invitons à vous rendre sur leur site pour obtenir plus d’informations sur le festival et leur association !


 

Réagir à cet article
Partage et fais passer l'info! Facebook 0 Twitter 0 Pinterest 0 Aime cet article 1

Mathilde

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *