Cause animale Ciné, photo, art Portraits & Interviews

Une BD en faveur de la cause animale: « Sentience, T1. Animal Project »

C’est assez rare pour être souligné: une bande dessinée traitant de la cause animale vient d’être publiée. David Volpi, le concepteur de cette BD, nous parle du premier tome, Animal Project.

Bonjour David, pouvez-vous résumer avec vos propres mots l’histoire de la BD « Sentience Animal Project« ?

Sentience, c’est l’histoire d’une découverte incroyable, d’une formule plus précisément mise au point par Doc et qui permet à l’homme de se transformer en n’importe quel animal. Sa découverte lui ouvre les portes d’un « nouveau monde » dans lequel les animaux sont animés d’une réelle conscience et sont capables d’émotions. Des êtres sentients en somme, tout comme l’Homme. Cette révélation pose plus que jamais la question du rapport de l’Homme à l’Animal.

Malheureusement, sa formule attire la convoitise d’individus hauts placés qui élaborent un projet machiavélique…10 ans plus tard, le jeune Lucas ne se doute pas que son destin est directement lié à cette formule…

sentience-bd-animal-project

Comment est né le projet de la BD Sentience?

En fait, bien qu’étant un grand ami des bêtes, je ne me suis réellement intéressé à la cause animale qu’après avoir visionné une vidéo « choc » sur Internet, sur les conditions d’élevage notamment. Cette vidéo a été un véritable déclic. Suite à cela, j’ai effectué de nombreuses recherches et ce que j’ai découvert m’a terrifié.

Bon nombre d’animaux vivent un véritable enfer au quotidien… j’ai depuis totalement changé mon mode de consommation.

Aujourd’hui, j’aimerais donc apporter ma pierre à l’édifice, amener une nouvelle réflexion sur la sensibilité animale et tenter de faire évoluer les esprits. Avec tout ce qu’il peut se passer aujourd’hui entre l’expérimentation animale, l’élevage industriel, le trafic d’animaux… toute cette souffrance que l’homme peut infliger aux animaux, et lorsque j’entends encore des personnes nier les faits, il m’apparait comme essentiel de dévoiler certaines vérités et d’impliquer les futures générations.

C’est ainsi qu’est né le projet SENTIENCE. Sous couvert du genre science-fiction, j’ai pu élaborer un scénario solide, riche en rebondissements et basé sur des faits réels.

Combien de temps pour le finaliser?

De l’idée à la création, 2 ans se sont écoulés…

Qu’est-ce qui a été le plus difficile et le plus facile?

Le plus difficile a été de réunir les fonds pour financer le dessinateur. En effet, YIL EDITION étant une jeune maison d’Edition, elle prend en charge les frais d’impression et de diffusion mais ne propose pas d’avance sur droits. Autrement dit, les auteurs ne sont pas rémunérés pour la création des planches. Ayant fait appel au dessinateur professionnel Tyef, il me fallait de quoi rémunérer son travail.

C’est pourquoi j’ai eu recours au financement participatif en plus de mes économies personnelles. Pendant deux mois, je n’ai cessé de communiquer sur le projet en cherchant toujours plus de soutien. Finalement la campagne a été un véritable succès, j’ai été le premier surpris par cet engouement, preuve que la cause animale est un vrai phénomène de société.


Mise à jour du 19.02.2016:

Une nouvelle campagne de financement participatif a été lancée afin de pouvoir réaliser le Tome 2 de Sentience!


Je dirai que le plus facile est finalement notre collaboration entre Tyef et moi. Nous sommes sur la même longueur d’onde. En tant que scénariste, je lui soumets mes textes et la mise en scène souhaitée et il l’adapte parfaitement de son côté. Aussi, de par son expérience, il me conseille sur des éléments du scénario et propose des plans auxquels je n’avais pas forcément pensé. Nous sommes assez complémentaires et ça facilite grandement notre travail.

sentience-bd-animal-project-4

Il y a beaucoup d’arguments en faveur du véganisme et de la cause animale. Lequel avez-vous mis le plus en avant dans le Tome 1 « Sentience Animal Project »?

Pour moi les deux vont de paire. Se dire en faveur de la cause animale, c’est prendre le chemin du véganisme. Aussi, en écrivant le scénario, il me fallait toujours garder à l’esprit que ma BD s’adresse au grand public. Et ce n’est pas à vous que je vais l’apprendre mais dès qu’on aborde le thème du végétarisme ou encore véganisme, on peut très vite passer pour un marginal. J’ai donc volontairement placé la cause animale au premier plan dans ce premier tome.

Mais rassurez-vous il y a toutefois beaucoup de clins d’œil au véganisme mais ça je vous laisse le découvrir !

Est-ce que les suites aborderont un angle différent?

J’ai prévu un premier cycle en trois tomes qui forme une histoire complète mais qui laisse une ouverture pour la suite. Chaque tome pousse le lecteur à s’interroger sur la condition animale jusqu’à une réflexion en faveur du véganisme.

En fait, après réflexion, pour revenir à l’une de vos questions précédentes, je dirai que c’est ça le plus compliqué : essayer de garder le fil conducteur tout en voulant faire passer mon message.

Est-ce que cette BD s’adresse à tous les publics?

Elle s’adresse aussi bien aux adolescents qu’à leurs parents ! Il n’y a pas d’image choc même si certaines scènes sont un peu dures mais le genre science-fiction permet d’amener les choses différemment. Et je suis très fier de ce mélange réalité/science-fiction qui permet de délivrer un vrai message tout en proposant au lecteur de vivre une incroyable aventure.

Comment avez-vous choisi l’association où seront renversés 50% des droits d’auteur?

A chaque tome son association. Ainsi, ce premier tome traite en partie de l’expérimentation animale, c’est pourquoi l’association Pro Anima qui lutte pour des alternatives aux expériences sur animaux, m’a semblé un choix tout à fait cohérent.

Le tome 2 aborde les conditions d’élevage, c’est pourquoi j’aimerai reverser une partie de mes droits à L214.

 

Merci David, on se réjouit de découvrir la suite!sentience-bd-animal-project-2

Page Facebook de la BD Sentience

Crédit images: Tyef

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.