Lifestyle

Zoo, la série où les animaux ont en marre et se révoltent

«Durant des siècles, l’humain a été l’espèce dominante. On a domestiqué les animaux, on les a enfermés, tués pour le sport. Mais si, tout autour du globe, les animaux décidaient: ça suffit? Et s’ils décidaient enfin de riposter?»

Voilà ce qu’une voix off nous dit dans les premières minutes du pilote de la toute nouvelle série Zoo, tirée du best-seller de James Patterson (que je n’ai pas lu). Une histoire où les humains sont victimes d’attaques violentes et organisées de la part des animaux et où le personnage principal, Oz, un jeune biologiste, est chargé d’arrêter cette pandémie mystérieuse… afin de sauver l’Humanité, évidemment.

zoo-serie-animaux

Botswana. Oz et son meilleur pote Abraham arrêtent de justesse le meurtre d’un rhinocéros au milieu de la savane. « On est contre le meurtre animalier dans ce quartier », dit-il au chasseur qui lui montre aussitôt son permis de chasse. « Ce n’est pas parce que c’est légal que c’est bien. » Tiens, tiens… une phrase qui irait très bien dans le contexte des abattoirs des fermes industrielles….

Plus tard, ils se rendent dans un coin perdu pour visiter un hôtel qui ne donne plus de nouvelles depuis plusieurs jours. Une fois sur place, plus une trace des touristes ou des employés, juste une caméra qui montre qu’une attaque bizarre a eu lieu.

Très rapidement, Abraham se fait attaquer (exit le black) et une jeune touriste française (bonjour la blonde) sort de nulle part en hurlant à Oz de se barrer vite fait. Ils se retrouvent avec cinq lions à leurs trousses. Finies les belles phrases, Oz sort son fusil et tire à tout bout de champ.

Los Angeles. Deux lions échappés d’un zoo ont tué un gardien et plusieurs passants, terrorisant la ville pendant plusieurs heures. Ceux-ci avaient été capturés dans la nature à quelques mois et enfermés dans un enclos durant 14 ans. Une journaliste pense que le comportement de ces deux lions seraient lié au changement de nourriture effectué il y a 8 mois, nourriture vendue par une grande entreprise agrochimique, Reiden Global.

En parallèle, les chats disparaissent des quartiers: on suspecte qu’un taré les enlève.

Que penser de la série en se basant sur ce pilote?

On peut très rapidement constater que le sujet va être traité de façon spéciste. Le pilote fait plusieurs apartés sur ce qui nous différencie des animaux, comme s’il fallait trouver une justification à notre cruelle utilisation et maltraitance de ceux-ci, puis lors des attaques, une justification pour que les animaux deviennent des « méchants » et les humains des « gentils » (« les prédateurs chassent pour se nourrir, là, ce sont des meurtres » entend-t-on dans la bande-annonce).

Heureusement, quelques personnages s’exclament « cela n’est pas naturel, forcer une créature à faire des choses qui ne lui vient pas instinctivement » – bon, le personnage qui dit cela a payé pour se retrouver, avec mari et enfant, devant un spectacle de lions dressés…

Clichés

La série va-t-elle être remplie de clichés concernant les défenseurs des animaux? Lisez plutôt ce dialogue entre le scientifique examinant les cadavres des lions échappés et la journaliste:

Ils étaient en bonne santé, bien nourris, des créatures bien adaptées… Mais ils étaient élevés en cage, ils étaient des victimes.
– Oh, vous êtes un de ceux-là (ton de mépris).
– Un de quoi?
– Un de ces scientifiques qui préfèrent les animaux aux humains.

Cliché dans la face! Si on se bat pour les animaux, cela veut dire bien sûr que l’on s’en fout des humains. Et bien non, sachez qu’on peut se préoccuper de toutes sortes d’injustices, celles commises envers les animaux et celles envers les femmes, les enfants, les homosexuels, les transgenres, les noirs, les pauvres, etc.

Tournage et animaux utilisés

On se demande aussi comment ont été traité les animaux lors du tournage de la série, que ceux-ci aient été filmés en compagnie des acteurs avec leurs dresseurs derrière la caméra ou placés sur un fond vert pour être intégrés par la suite via des effets spéciaux.

Au cinéma, on a forcément recours à des animaux dressés et entraînés toute leur vie, pour ne faire que ce qu’on leur demande de faire, pour notre bon plaisir. Ironique quand on connaît le sujet de la série…

Vous aussi avez visionné le pilote de Zoo? Votre avis nous intéresse!

Réagir à cet article

A propos de l'auteur-e

Mlle L
Grande curieuse, amoureuse en cuisine, baroudeuse à petit budget. Créatrice de VeggieRomandie.ch - Organise des sessions de dessin Draw&Drink

2 thoughts on “Zoo, la série où les animaux ont en marre et se révoltent”

  1. Je suis mitigée car l’argument me plaît bien évidemment (les animaux qui se rebellent contre l’Humanité) mais le fait de savoir qu’ils ont utilisé des vrais animaux alors qu’il existe les images de synthèse, me dérange. Je médite encore si la voir ou pas.
    Par contre, je vais acheter le livre ça c’est sûr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.